L’avis de recherche d’Interpol à l’encontre de Massata…C’est différent d’un mandat d’arrêt international

Hier, à la suite de la publication du second rapport sur les actes de corruption à l’IAAf, Interpol (Lyon) a diffusé sur son site internet un avis de recherche international de Papa Massata Diack, l’un des fils de Lamine Diack, pour des faits de fraude, blanchiment d’argent et corruption. Mais d’après son avocat, Me Bamba Cissé, interrogé par L’Obs, une procédure d’extraction n’est pas envisageable. « L’hypothèse d’un mandat d’arrêt était envisagée et pourtant, on reste dans une posture d’observation, parce qu’on n’a pas la certitude que ce mandat d’arrêt a été lancé par le juge Van Ruymbeke. C’est le premier point. Le deuxième point, c’est que la position de Papa Massata sur la question du rapport de l’agence mondiale anti-dopage n’a jamais varié. Parce qu’il n’a jamais été associé. Il n’a jamais été associé dans la procédure d’enquête. Tout ce que l’agence mondiale anti-dopage a dit n’engage qu’elle… », clarifie l’avocat, avant d’ajouter : « La procédure d’extradition n’est pas envisageable. Mais pour l’instant, on est dans le domaine de l’hypothèse. Ce mandat d’arrêt, du point de vue de son existence, nous est inconnu. S’il arrivait à être émis, on aura la procédure qu’on dévoilerait. Mais pour l’instant, on ne peut pas envisager des hypothèses, alors que les choses ne sont pas avérées ».