Abdou Latif Coulibaly « insulte » copieusement Idrissa Seck sans le citer…Médiocre partout…

Les critiques d’Idrissa Seck adressées à Abdou LatIf Coulibaly (sans le citer nommément) faisant allusion à sa « plume transformée en dame de compagnie du couple présidentiel » ne semblent pas bouleverser l’invité de Grand Jury de ce dimanche. C’est du moins ce qu’il a laissé entendre. De manière méprisante et sans citer le nom du maire de Thiès (même s’il le fait plus tard dans les échanges), il assénera : « cet homme d’Etat que vous citez ne m‘a jamais impressionné ! » Abdou Latif Coulibaly de déclarer son antipathie aux hommes qui font dans la caractérisation ou dans les jugements de valeur. « Ce qui peut me faire mal, ce n’est pas la caractérisation, mais le fait de m’opposer des idées. Ceux qui choisissent la caractérisation sont des médiocres. Quand vous faites le choix des hommes, vous êtes médiocre… ».