L’Assemblée Nationale encore à l’âge de la pierre taillée…Comme son président, Moustapha Niasse

Au 21è siècle, on continue de marcher en reculant au Sunugaal et c’est grave et décevant pour un pays en voie d’émergence comme le nôtre. Car, en effet, hier, lors du renouvellement des instances de l’Assemblée nationale, il a été noté beaucoup de lenteurs voire de désagréments à l’occasion du dépouillement des voix pour l’élection du président de l’Assemblée nationale. Il a donc fallu garder le suspense pendant près de 45mn pour connaître les chiffres des urnes. Et n’en pouvant plus, c’est le député Diop Sy qui a haussé le ton pour déplorer la lenteur notée. Mais après beaucoup d’efforts de décompte, Moustapha Niasse été réélu au perchoir avec 126 voix sur les 142 votants. Le président de l’Assemblée nationale va donc pouvoir garder son poste pour le reste de cette 12ème Législature..