L’Assemblée nationale du Sénégal ou foire des injures…Après ElHadji Diouf, La députée Fatou Thiam dénigrée

Comme tout le monde s’y attendait, la députée Aïssatou Diouf qui avait échangé des propos aigres doux avec Me El Hadji Diouf la semaine passée, a encore récidivé. Elle a copieusement insulté son collègue Me El hadj Diouf de mère. Elle lui a dit : « Si tu es un homme, ne fuis pas aujourd’hui car je vais te faire la fête». Me El hadji Diouf a répliqué en disant à Aïssatou Diouf de l’attendre. Leurs collègues sont intervenus et ont fait passer le député du peuple par une porte dérobée. La députée qui l’attendait devant la porte ne l’a pas vu et a continué à insulter. Pourtant le président du groupe parlementaire Bby Moustapha Diakhaté et d’autres députés ont tenté de raisonner la dame, mais apparemment, elle tenait à en découdre avec le bouillant avocat. Le bureau de l’assemblée va devoir arbitrer.
Après avoir insulté Me El Hadj Diouf, Aissatou Diouf s’en est prise à sa collègue Fatou Thiam. Lors de son intervention durant l’adoption de la loi sur les Universités publiques, elle a demandé au ministre Mary Teuw Niane de construire une université à Fatick. Et la députée Fatou Thiam d’intervenir pour dire que Fatick est un couloir. Réplique salée de Aïssatou Diouf : «M. le ministre, il faut nous construire une université pour faire taire ces méchantes». Fatou Thiam, ayant compris sans doute l’allusion, a ri sous cape en se moquant d’elle. A l’Assemblée, c’est comme à la borne fontaine.