L’argent Sale du Dopage…L’OCLCLIF lave Macky Sall et enfonce Khalifa Sall…

Le nom du Président Macky Sall encore moins sa campagne ne figure nullement dans les procès-verbaux de l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (Oclclif) qui a interpellé et interrogé Lamine Diack pendant 48 heures avant de le présenter aux juges du Pôle financier pour sa première inculpation..
« Jamais Lamine Diack n’a cité Macky Sall ni pendant ses auditions encore moins lors de ses interrogatoires. En fait, il n’a pas donné un seul nom. Il a affirmé avoir sollicité le financement des russes parce qu’il voulait être candidat à la Présidentielle. Par la suite, il a financé certains mouvements », a confié une source autorisée de l’Oclclif à Libération. La même source d’ajouter : « Par contre, il a nommément cité la mairie de Dakar en assurant avoir débloqué près de 500 000 euros (327 millions FCfa) pour barrer la route à Karim Wade. Il a refusé de citer le bénéficiaire malgré notre insistance mais nous tentons d’en savoir plus ». D’où la commission rogatoire que l’institution française compte envoyer au Sénégal pour faire l’inventaire des biens présumés de l’ancien président de l’Iaaf mais également « entendre certaines personnes ».

Pour rappel, le journal Le Monde avait dévoilé en exclusivité les procès-verbaux d’audition de Lamine Diack, doublement inculpé pour blanchiment aggravé, corruption passive puis corruption active, créant un vif débat au Sénégal. En effet, le journal français avait écrit que l’argent russe avait été utilisé pour financer la campagne de Macky Sall en 2012. C’est après le tollé suscité au Sénégal par ledit article que Le Monde a reconnu avoir commis une bourde avant de présenter ses excuses au peuple sénégalais.

4 Comments

  1. Cet argent ne lave personne, il mouille tout le monde, tous les opposants d’alors. Les senegalais ne sont pas dupes.

  2. Le menteur, disent les Wolofs, finit toujours par se toucher les fesses et déclarer qu’elles ne sont pas siennes.
    Le journaliste du Palais qui nous pond cette oeuvre de coloration des cerveaux des fanatisés (les légionnaires en ont absolument besoin en ce moment), rapporte que (même si personne ne le croit) « En fait, il n’a pas donné un seul nom. » Mais il ajoute: «  »Par contre, il a nommément cité la mairie de Dakar ». Elle est bizarre la gymnastique des plumitifs de Macky. Si personne n’est cité, cela veut dire que la mairie de Dakar aussi n’est pas cité. Par la même gymnastique avec laquelle il tente de blanchir Macky, il devait aussi blanchir la mairie de Dakar.
    A la mairie de Dakar, il n’y avait pas qu’un seul candidat contre Pape Diop avec Karim. Pourquoi vouloir que quand par les mêmes aveux Diack dit avoir financé le combat contre le fils de Wade lors des municipales de 2009, la presse des 100 de Macky en déduit le vainqueur de ces municipales (et pointe du doigt Khalifa Sall), mais quand Diack dit avoir financé les présidentielles contre le père de Karim, il devient brusquement interdit de penser au vainqueur de ces présidentielles (encore moins de désigner Macky du doigt).
    C’est pourquoi je disais que la bombe de Diack lancé sur l’opposition d’alors et pouvoir d’aujourd’hui, la horde va envahir les médias pour faire entendre leurs contes de cowboys. Mais qu’il faut rester attentif, car c’est ce déluge de contes qu’ils vont se ligoter la langue. Parce que la règle est simple: quand on est obligé de parler, on raconte forcément du n’importe quoi.
    Ce que ce journaliste a fait pour déduire que la mairie de Dakar a touché de l’argent du dopage, c’est la même chose que le Monde a fait pour déduire que la présidence a touché de l’argent du dopage.

  3. Cet article est faux. L’affaire se passe en France. Ce n’est pas au Sénégal. Qui peut croire qu’un office central français de lutte contre les détournements financier puisse donner des information sur le déroulement d’une affaire à dimension internationale à un petit journal sénégalais. Les JO ont une dimension mondiale et non seulement senegalais. Soyons sérieux si c’était un article du Canard enchaîné, Mediapart, Washington Post etc…on pourrait le croire parce que ces journaux ont des indicateur de haut niveau et des journaliste très réputés dans tous les domaines. Mais Libération qui n’est qu’un petit journal du palais ?? Laissez le juge français terminer son travail. Il est un professionnel différent de notre procureur qui ne connaît pas ce que signifie flagrant délit.

  4. PERSONNENE POURRA BLANCHIR MACKY. MILLE COMMUNIQUÉS NE CHANGERONT RIEN.
    SI ON CREUSE ON VERRA BEAUCOUP DE CHOSES DANS LE FINANCEMENT DE SA CAMPAGNE
    PARLONS D HAROUNA DIA DU BURKINA.
    CHERCHEZ ET VOUS TROUVEREZ
    MACKY N A JAMAIS ÉTÉ CLEAN ET NE LE SERA PAD

Les commentaires sont fermés.