L’APR vole au secours de son patron Macky Sall

Macky Sall malmené depuis quelque temps avec des soupçons de deals avec son prédécesseur Me Wade pour la libération de Karim enrôbée dans une initiative de dialogue national, l’Apr vole à son secours. Lors de la réunion de leur Secrétariat exécutif national (Sen) présidée par Macky, hier, les apéristes l’ont félicité pour « cette grande initiative inédite de rencontres et d’échanges avec les forces vives de la Nation » qu’il a lancée. Selon eux, cela « illustre avec éclat sa volonté de consolider et de moderniser (la) démocratie, par la construction de consensus forts, sa détermination à renforcer l’Etat de droit et à promouvoir la bonne gouvernance, à travers notamment, la transparence dans la gestion des deniers publics, la reddition des comptes, et la lutte contre l’impunité ». Pour les responsables de l’Apr, « la création de l’Ofnac, la réactivation réussie de la Crei, les condamnations de personnes reconnues coupables d’enrichissement illicite, les saisies opérées par la justice et celles en cours, sont une victoire symbolique de la lutte contre l’impunité ».

C’est pourquoi, ils pensent que « le combat est à poursuivre avec toujours la même fermeté, la même détermination et dans le respect des principes régaliens qui gouvernent l’Etat de droit ». Ils renouvellent leurs encouragements à Macky Sall pour la constance de son engagement irréversible pour la lutte contre la prévarication des biens publics », mais aussi leur « soutien sans réserve dans sa volonté de bâtir un Sénégal de paix, prospère et émergent et salue enfin, sa posture de respect des institutions de la République, de leurs prérogatives respectives et de la séparation réelle des pouvoirs ». Après avoir caressé dans le sens du poil leur chef, les apéristes ont volé dans les plumes de ses détracteurs, fustigeant « les tentatives visant à discréditer, au mépris de toute objectivité, son action à la tête de l’Etat en matière de promotion de la bonne gouvernance, ou qui voudraient faire croire de façon insidieuse, que le président de la République aurait abandonné son combat pour l’éthique et les valeurs ».

1 Comment

  1. EST CE QUE CES BENI-OUI-OUI DE MAKY NE PORTERAIT ILS PAS DES LUNETTES DE BOIS POUR VOIR EN LA CREI UNE JUSTICE ?QUEL EST LE CENTIME DETOURNE PAR KARIM QUI A ETE BRANDI PAR CETTE CREI DECRIEE PAR TOUTES LES INSTITUTIONS INTERNATUONALES ?ALLONS! TAISEZ VOUS

Les commentaires sont fermés.