L’APR suit de très près la guerre des ordures du réseau des enseignant républicains

Dans la crise qui sévit au sein du Réseau National des Enseignants de l’Alliance Pour la République (APR), la section locale de Thiès ne roule ni pour Youssou Touré, ni pour Amath Suzanne Camara. Mieux, elle les met dans le même sac. Mamadou Diène coordonnateur de la section affirme : « nous sommes tout à fait en phase avec Amath Suzanne Camara quand il demande au Président Macky Sall de nommer un coordonnateur pour le réseau car Youssou a montré ses limites pour la coordination. Mais, ne sait-il pas qu’il est comptable à 100% du bilan de Youssou Touré ?». De l’avis de Mamadou Diène c’est surprenant  d’entendre Amath Suzanne Camara s’attaquer ouvertement à la gestion de son maître, oubliant qu’il a toujours été son bras armé. De ce point de vue, indique-t-il, comment Amath Suzanne Camara peut-il oser demander au Président de le mettre à sa place

Selon Mamadou Diène, «l’éthique voudrait qu’il vive et meure avec son mentor, avec qui il a partagé ses déboires, comme il a partagé les moyens pour faire fonctionner la structure. Suzanne Camara et son maître Youssou Touré sont du même acabit et ils sont tous comptables de la gestion catastrophique du réseau. Si le butin ne les avait pas divisés, leur alliance machiavéliques allaient continuer de plus belle ». Suffisant pour que la section communale de Thiès du réseau demande que «des gens intègres qui ont fait leur preuve sur le terrain, remplacent Yousou Toure à l’image du réseau des enseignants de Thiès. Le parti ne doit pas commettre l’erreur qui consiste à mettre des opportunistes, là où doivent siéger les vrais représentants du parti. Une structure est comme un train, et pour arriver à bord il faut une bonne locomotive.