L’APR sort les missiles contre Ousmane Sonko…Il est traité de « fou » qui doit être à l’Asile

La volée de bois vert continue de s’abattre sur l’inspecteur des impôts et domaines, Ousmane Sonko. Et c’est Mouhamed Diagne, Secrétaire général départemental des jeunes de l’Alliance des forces de progrès (Afp) à Pikine qui porte l’estocade. « M. Sonko est un politicien en perte de vitesse qui, à travers ses fonctions, tente de se faire une place dans la landerneau politique », assène le premier adjoint au responsable des jeunes progressistes de la région de Dakar. Selon lui, le député Zator Mbaye « n’a même pas à répondre à cet agitateur en quête de popularité ». De l’avis du 2e adjoint au maire de la commune de Pikine Ouest, « la triste réalité, c’est que ce fonctionnaire devrait se rendre dans les structures psychiatriques, au vu de son comportement et de sa réaction qui n’honorent pas l’administration sénégalaise ».

Diagne a renchéri : « J’ai beaucoup de respect pour le corps des inspecteurs des impôts et domaines. Mais, tout le monde sait que le président de l’Assemblée nationale ne gère pas l’argent issu de la collecte des impôts des députés. Et le premier Questeur de l’Hémicycle a bien indiqué la traçabilité de cet argent. Donc, à ce niveau, ce sont des accusations gratuites qui ne tiennent pas la route que le sieur Sonko est en train de faire ». Et de préciser par la suite : « Moustapha Niasse a été interpellé en sa qualité de président de l’Assemblée nationale sur ces accusations sans fondement. Il a demandé aux services compétents de l’Hémicycle d’apporter toute la lumière. Et le premier Questeur a livré les bonnes informations aux populations ». Il pense que les explications livrées par le premier Questeur sont claires. « Si Ousmane Sonko persiste et insiste sur ces accusations, c’est parce qu’il est habité par une intention de nuire à l’État ». Pour lui, il convient de tourner la page de « cet épiphénomène », arguant qu' »Ousmane Sonko est en train de divaguer avec son pseudo parti (Pastef) qui regroupe des gens frustrés ».

1 Comment

  1. Sonko et Nafi Ngom Keita, même chose. Ils sont des grains de sables qui grippent le système Macky Sall. En cela, ils sont identiques à tous les opposants à Macky, mais avec une grande particularité.
    D’abord le Macky système est l’anti-république, l’anti-valeur. Mais, pour l’implantation du système au Sénégal, il a fallu deux choses:
    – Faire tomber le pouvoir précédent par les mêmes systèmes qui ont créé les révolutions de couleurs d’Asie et autre printemps arabes. C’est à dire les révolutions Facebook, avec des acteurs masqués du masque de démocrates – patriotes – désintéressés. Les révélations des financements de Diack par l’argent du dopage russe, ceux de Georges Soros démontrent le contraire.
    – Inverser la perception humaine de la république, et de la valeur en fabriquant des scandales mensongers qu’une certaine « justice » va cautionner pour que les anti-valeurs puissent conserver leur nature tout en étant perçu comme valeurs. Parce que la mentalité populaire les aurait perçu comme contraire de ce qu’ils dénonçaient. Et pour ce travail, Macky s’est armé de la presse des 100. La stratégie a été le déluge médiatique de faux, pour un lavage-bourrage de cerveau des sénégalais.
    Et c’est ici qu’apparaît la grosse particularité des Sonko et Nafi Ngom. La meute de Macky, sa presse des 100, est très efficace à court terme face à une masse populaire à moitié illettré. Parce que dans ce cas, il suffit des armes simples de la production (même du faux, et souvent) et la répétition. Mais face à des citoyens maîtrisant le domaine de compétence et qui refusent la corruption pour entrer dans les rangs, la nullité crasse de la meute de Macky s’affiche. Aucun, je dis bien aucun, des membres de la meute de Macky, aucun des milliers de chiens de garde qu’il peut installer face aux médias pour vociférer 24H/24 rien qu’en levant le petit doigt, ne peut répondre à l’argumentaire de Sonko ou de Nafi Ngom sans donner l’impression d’un bambin qui babille.
    Ils sont, donc, extrêmement efficaces, à court terme, face à des illettrés, face à des politiciens, pour rincer les cerveaux ou diaboliser, mais ils sont extrêmement nuls face à l’argumentaire scientifique, administrative ou juridique. Et aussi longtemps que durera le règne de Macky Sall, vous ne verrez jamais de démenti à cette vérité.

Les commentaires sont fermés.