L’APR riposte : « le peuple ne va jamais remplacer Macky par de petits larbins hautains et mesquins comme Idy »

On l’entend sur tous les registres ; critiquer, attaquer, invectiver, calomnier, railler sans scrupule le Président SALL qui n’a jamais répondu et ne répondra jamais car sachant qu’il ne faut jamais polémiquer avec un imbécile car il vous rabaissera et gagnera en expérience. Si Mr. Idrissa SECK pouvait accélérer le temps qui passe, pour que 2017 soit demain, il le fera à tous les prix et à tout sacrifice. Hélas, le temps est une affaire de Dieu, Il le déroule en sa guise, tout comme le pouvoir aussi, il le donne à qui il veut. Malheureusement Mr. SECK semble ignorer cela. Qui pour lui rappeler cela ? Dieu seul, j’en suis sûr comme Il sait bien le faire en chaque occasion. Il me semble qu’il est convaincu qu’il vivra jusqu’en 2017. Je le lui souhaite tout en lui disant que cela dépend aussi de Dieu. Il a hâte de présider lui qui est né pour être Président, lui qui devait être le 4ème Président du Sénégal : Idy4 Président. Le rendez-vous avait manqué en 2012, lui il était au lieu, mais Dieu avec le trône est allé le remettre en autre lieu à un nommé Macky SALL.
« Les indifférents et malhonnêtes ont un empressement merveilleux à être tracassiers au nom de la morale et nuisibles par zèle pour la vertu à la société ; on dirait que l’œuvre de Dieu les importune parce qu’ils n’en croient pas ; et quand ils peuvent se prévaloir d’un prétexte, ils jouissent de leur fausse dévotion pour essayer de briser cette volonté ». Or la volonté divine est immuable, sans contentieux ni contradiction. Mr. Idrissa SECK en saura autant qu’il faut pour enfin croire en Dieu. Il exige à ce que le Président SALL organise les élections en 2017 en avançant que celui-ci se détache des aspirations des populations au moment où le rapport de la cour des comptes livre des secrets alarmants sur ceux qui veulent présider à nos destinés, au moment où l’ensemble des couches sociales du Sénégal se sente soulagé par une politique socio-économique efficace. La corruption, la concussion, la mal gouvernance comme un cancer social est en train d’être guéri à tous les niveaux de la société.
En la moindre occasion, il demanda à tout moment, quand il dort quand il mange, quand il marche quand il respire que soient organisées les élections présidentielles le plutôt possible car il croit qu’il va être élu. Il a soif d’être Président, hâte de s’emparer du Sénégal pour s’en servir comme il l’a toujours fait quand il était aux affaires. S’il était d’accord, honnête pour nous donner le contenu du protocole de Reubeuss, j’en serai peut-être un qui votera pour lui. Dans son cœur, nous y sentons naître le besoin d’un éternel acharnement sur les personnes choisies par Dieu. Le peuple sénégalais ne demandera point à Dieu de nous donner comme Président un homme malhonnête comme Mr. SECK, mais un homme de dignité et d’honneur, un homme tendre, souple, ouvert, réceptif, compréhensif, d’une grande moralité et d’un immense humanisme, modeste, réfléchit et sociable car nous sommes un peuple qui croit en Dieu avec Foi, qui croit à la clémence car sans richesse et sans force. Mr. SECK est loin et très loin d’avoir ces vertus.
Nous sommes un peuple où chacun écoute en secret sa conscience pour se faire une idée de ce qu’il est car celle-ci ne trompe jamais les âmes justes. Aujourd’hui, la raison dans les consciences revienne, les scandales d’enrichissement illicite, de spoliation foncière, de trafic de drogue, de blanchiment d’argent, de violences ou de tueries commanditées qui éclatent un à un édifient bien que l’Etat est entre de bonnes mains. Les combines, les dénigrements, les calomnies de toutes sortes se réduisent à un rythme considérable qui favorise le développement. L’excellence et la droiture sont sanctionnées dans l’accomplissement de nos devoirs, de nos responsabilités et de nos fonctions. L’étourderie et la légèreté, les discours et propos fallacieux ne permettent plus de se faire croire capable de relever des défis au point de se voir confier de hautes fonctions. Rien ne se négocie plus au Sénégal pour accéder au pouvoir. Faut travailler, prouver, convaincre efficacement pour gagner la confiance des sénégalais. Mr. Seck ne connais que son Thiès natal depuis qu’il est né. Plus âgé que moi, ayant occupé de hautes fonctions sans succès, je connais le Sénégal des profondeurs mieux que lui. Le peuple ne prendra jamais de risque de remplacer le Président SALL avec de petits larbins qui ne savent que trahir, mentir, voler, tuer et qui sont hautains, mesquins, lâches et méchant comme Mr. SECK. « L’homme propose, Dieu dispose ».

Malick Wade GUEYE, depuis Almeria/Espagne.
Wadegueye71@yahoo.fr

2 Comments

  1. ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

  2. Au moins on entend pas les gens de Rewmi insulte comme tu viens de le faire. Certes des actions sont menés sur ke plan juridique nsis elles sont sélectives et partisane. Macky a volonté mais sincèrement il est nul. Idy est brillant nais reste douteux. De ce dait tous kes deux doivent dégager.

Les commentaires sont fermés.