L’APR ne lâche pas L’ancien PM : « Abdoul Mbaye ne fait qu’alimenter la galerie »


Décidément, Abdoul Mbaye est pressé sur tout. On lui demande d’attendre le prochain rapport du Comité de l’initiative pour la transparence dans les industries extractives CN-ITIE .Ce comité national a été signé par le Président et contre signé par lui même en tant Ex Premier Ministre. Dans ce prochain rapport du CN-ITIE qui sera publié le 16 Octobre 2016, il y trouvera toutes les réponses à ces « fameuses » questions, à moins qu’ils en sachent quelque chose qu’il devrait nous dire. Qu’il arrête d’alimenter la galerie. J’avais décidé de ne pas le répondre mais mon honneur m’aura empêché de le faire. Il doit savoir une chose, le Président Macky Sall c’est quelqu’un qui se soucie de la nationalité. C’est quelqu’un qui se soucie surtout de la bonne gouvernance. Et dans ce pays là chaque sénégalais doit mériter la confiance des sénégalais. Et dans le sous soucis de protection des ressources naturelles du pays c’est-à-dire, ce que le Sénégal a comme majorité. Imaginons un sénégalais qui est président de la République avec deux nationalités. Et un jour s’il est dans une position inconfortable et dans ce cas il pourrait se cacher derrière l’autre nationalité. Maintenant la question qui se pose est celle de l’extradition si on sait qu’aucun pays ne voudra extrader son propre citoyen. Donc la fuite pour quitter ce pays ne sera qu’une simple formalité. Maintenant pour éviter une pareille situation le Président Macky Sall doit prendre en main cette question prise en compte par le régime de Wade dans la constitution. Et si on se rappelle en 2012, certains voix s’élevaient pour défendre Barthélémy Dias soutenant qu’il est citoyen américain alors qu’il y avait meurtre au niveau de la banlieue. Encore, nous ne sommes pas là, et c’était seulement pour les besoins pour situer les coupables mais nous rappelons juste les besoins de l’enquête d’alors. Moi en tant que citoyen sénégalais, je dirai que si l’ancien Premier ministre a des choses à dire, il n’a qu’à les dire au lieu de verser dans ces polémique ou palabres supplémentaires. Il fut le Premier ministre sous le magistère de Macky Sall. S’il doute de certaines procédures il n a qu’à le dire et les sénégalais jugerons. Cependant on le comprend dés lors qu’il s’est engagé dans le terrain politique en créant son propre parti. Je ne peux  pas me permettre de comparer le Senat et le Haut conseiller des collectivités Territoriales(Hcct). Mais vous allez quand même me permettre de faire des précisions liminaires. Depuis que le Président Macky Sall est au pouvoir, il n’a cessé de lutter contre les inégalités existant entre le monde rural et les villes. Et on na fait que constater des faits palabres. En 2012 le Président Macky Sall avait prôné une politique de rupture en éliminant le Senat

Mais aussi si certains opposants sentent une volonté de leur éliminer, je dirai que je ne suis pas d’accord car si on prétend demander la magistrature suprême, vous devez être de nationalité exclusivement Sénégalaise. Prenons cas avec la Taiwan, l’Australie, la Bulgarie, la Jamaïque, ces trois pays ont fini avec cette question car ils ont eu la grandeur, l’audace, la légalité de régler ce problème en indiquant l’exclusivité de la nationalité pour être candidat aux élections présidentielle. Car l’unique gage d’un homme politique c’est garantir aux citoyens sénégalais et de manière claire, l’exclusivité de sa nationalité. Et c’est ce qui est normal à mon humble avis. Donc ceux qui disent que le Président Macky Sall a décidée barrer la route à ces futurs adversaires à la course présidentielle ont tort. Et j’allais dire que leur agissements sont faux en bloc en détail et en toute conséquence. En plus je leur renvoie tout récemment en 2012 avec le Président Macky Sall qui a vécu tous les horreurs au monde et pourtant il a eu à bénéficier du suffrage des séné- galais .Cependant ces gens là qui pensent que le peuple sénégalais va leur accorder la confiance, ils se trompent lourdement. Encore vous conviendrez avec moi que la question de la double nationalité ne mérite pas d’être politisée car ça concerne toute la nation. En plus je ne trouve pas que cette loi concerne la diaspora, mais ceux veulent briser un mandat, car un choix on l’assume. En plus comment on veut garder une double nationalité et vouloir briguer le mandat des sénégalais ? Ce n’est pas sérieux, ne nous voilons pas les faces. Il faut une certaine crédibilité pour mériter la confiance des sénégalais. On ne peut pas s’aventurer à donner l’avenir du sénégalais tout en appartenant à une autre nation. Mais s’il y a haute trahison et c’est ce qui est évident avec certains leaders, et dans ce cas, il peut fuir dans un pays ou il détient la nationalité. Alors ma conviction rejoint celle du ministre de l’Intérieur qui a parlé d’exclusivité et cette question, on l’a trouvé sur place depuis la loi constitutionnelle à son article 28 et c’est depuis1992.

Mame Marieme Thiam Babou  Membre authentique de la Convergence des cadres républicains (Ccr), Responsable politique dans le département  Fatick