L’APR ne lâche pas Idy…Il est traité de « complexé original » et de politicien « Radioactif »

«Idrissa Seck est par essence, le parolier de la République. Nous voyons que c’est un politicien radioactif. Il ne peut s’associer avec personne et est rejeté par tous. Il est donc victime du syndrome de Clérambault. Il perd  ses moyens : 15% en 2007 ; 7% en 2012, battu dans le département de  Thiès, lors du référendum. Lui, promoteur du protocole de Rebeuss est en train de transférer ses propres turpitudes. C’est un complexé original», a confié Maïssa Mahécor Diouf, responsable politique à Fatick dans une interview accordée au quotidien La Tribune.
Concernant l’information portant sur une probable libération de Karim Wade et des retrouvailles Macky Sall-Me Abdoulaye Wade, il a salué l’acte posé par le président Sall.
«Le président de la République a toujours abordé les questions politiques sur une base humaniste, dans le respect de ses convictions républicaines une telle posture renvoie nécessairement à une séparation des pouvoirs et exige de sa propre charge le pouvoir de grâce. Donc, si pour des raisons objectives, la justice peut élargir certains accusés, il n’y a pas lieu de débattre. Pour le cas de Karim, si la procédure exigée par le droit sénégalais est respectée et que le président de la République veuille bien valider davantage l’humanisme qu’on lui connait, tout est possible. Cependant, le possible n’est pas encore la réalité. Les Sénégalais ont été charmés par le génie politique du président de la République qui a tendu la main à tous les anciens serviteurs de la République. Pour ma part, je souhaite même qu’il aille loin comme c’est ce qui se fait dans les grandes démocraties : faire des anciens présidents de la République des membres d’office du Conseil constitutionnel».