L’APR minimise la coalition Benno Bokk Yaakar : « Avec ou sans BBY, Macky Sall aura son deuxième mandat…»

Selon le député Siré Ndiaye, Secrétaire de la commission Éducation, Jeunesse, Sports et Loisirs à l’Assemblée nationale, la coalition Bennoo Bokk Yaakaar (Bby) ne détient pas la clé de la réélection du président de la République pour un second mandat, lors de la prochaine présidentielle. La responsable apériste estime que son parti est assez fort aujourd’hui pour porter, seul, la réélection de Macky Sall en 2017.
Responsable du parti au pouvoir dans le département de Mbour, le député Sira Ndiaye Diouf est plus que certaine de la réélection de son chef de file, en l’occurrence Macky Sall, lors de la prochaine élection présidentielle dont la date n’est toujours pas fixée. Joint au téléphone hier, par la rédaction de Sud quotidien sur les préparatifs de son parti en vue de ce rendez-vous qui suscite déjà moult commentaires, la Secrétaire de la commission Éducation, Jeunesse, Sports et Loisirs à l’Assemblée nationale, s’est voulu très claire. «L’Alliance pour la République est certes un parti non structuré mais il reste le premier parti politique au Sénégal qui a fini de montrer aux Sénégalais qu’on peut compter sur ses dirigeants, en particulier le président de la République pour faire avancer ce pays», précise d’emblée la député de Mbour.

«En tant que parti au pouvoir, nous sommes un parti qui vit et qui est en animation continue. Nous sommes en contact permanent avec les populations. Et chaque jour que Dieu fait, on enregistre l’arrivée de nouveaux militants qui adhérent à la vision du chef de l’État», a-t-elle ajouté. Poursuivant son propos, Siré Ndiaye a estimé que l’Apr, pour avoir fini, aujourd’hui, d’occuper tout le terrain voire même dépassé l’étape de la massification peut réélire le chef de l’État au-delà même de l’appui de alliés de Bby.

«La coalition Bennoo Bokk Yaakaar est une idée du président de la République. Quant à dire que sans cette coalition, Macky Sall ne pourra pas obtenir un second mandat, je pense que c’est trop affirmatif pour ne pas dire exagéré. Certes, les partis qui forment cette coalition avec l’Apr sont des alliés que nous respectons et qui soutiennent l’action du président de la République. Mais, personnellement, je dis que, avec ou sans Bby, le président de la République aura son deuxième mandat grâce à son parti, l’Apr qui s’agrandit de jour en jour. Mais aussi grâce à la confiance que le peuple sénégalais porte sur lui», a-t-elle déclaré.

Avant d’ajouter : «L’élection présidentielle pour un candidat sortant n’est pas une affaire de parti politique. Il s’agit plutôt d’une relation de confiance entre le peuple et son dirigeant sur la base des réalisations concrètes que le Président est à mesure de prouver dans son bilan. Nous respectons nos alliés mais, en tant que parti politique, l’Apr travaille pour faire réélire son président dès le premier tour, lors de la prochaine présidentielle au-delà de Bby même s’il faut préciser que cette coalition est celle du président de la République».

Sud Quotidien