L’APR frappe encore Idy…Les jeunes apéristes de la Diaspora traitent le leader de Rewmi de méchant, lâche et indiscipliné

Dans nos coutumes africaines par respect les jeunes n’ont pas le droit de contredire un adulte. Mais si la lâcheté, la méchanceté et l’indiscipline font bon ménage dans le cœur d’un prétendant au fauteuil présidentiel il est temps que les jeunes aussi se lèvent pour faire entendre leur voix. Tous les Sénégalais observent qu’un mois après  le référendum, Monsieur Idrissa Seck est toujours en campagne ; il est temps de ranger les micros et de se mettre au travail.
Il faut savoir faire la différence entre le temps de la parole et le temps du travail. Idy encore une fois le Sénégal a besoin des gens qui agissent plus qu’ils ne parlent comme le président  de la république Macky Sall.

Monsieur Seck votre démarche n’est pas la bonne car vous l’avez toujours entreprise et sans résultat ; votre bilan de plus d’une décennie dans l’opposition est nul si vous vous fiez à vos résultats. Depuis votre départ du gouvernement, vous avez fait preuve d’inconsistance politique, d’inconstance dans vos démarches au désespoir de ceux qui voyaient en vous le porte étendard du PDS.
Au regard de votre manque de respect de nos institutions, du peuple sénégalais  et de ses choix souverains vous devriez  transformer votre parti en une troupe théâtrale pour concurrencer le soleil levant de Thiès déjà bien célèbre. Et le rôle de Gorou Mbotaye vous convient à merveille.

Vous en conviendrez que la démocratie sénégalaise ne peut plus s’accommoder de profils superficiels et inconsistants.
Nous pensons qu’un opposant qui aspire à la magistrature suprême doit avoir tant soit peu de la retenue dans les propos. Le citoyen attend de ses dirigeants qu’ils concentrent leur intelligence et leur énergie à faire des propositions concrètes et positives. Par exemple quelle politique originale et efficace pour favoriser le développement des PME qui sont les moteurs de l’économie et du développement même chez les grandes puissances comme les USA ?  Quelle politique permet de rendre transparentes et rentables les exploitations de nos ressources ? Quelle politique peut transformer l’école et l’enseignement supérieur et professionnel en un levier de développement humain, social, économique et spirituel ?

Le président de la République ne peut pas à lui seul ou avec ses partisans relever tous les défis auxquels notre nation est confronté. Le progrès d’un peuple s’obtient par le concours entier et sincère de tous. La démarche de la terre brulée relève d’une inconscience ou d’une myopie politique.  Après le verdict des urnes chaque citoyen a le devoir d’œuvrer pour que les choses aillent au mieux et surtout dans le contexte actuel où les dangers multiformes menacent toute la planète de destruction. On est en droit d’exiger de nos leaders d’avoir le sens de l’intérêt supérieur.

Au lieu de cela nous assistons chez Idrissa Seck les manifestations négatives d’un désœuvrement, comme s’il ne pouvait paraître que par la négation. Et par ailleurs il est aujourd’hui légitime de se demander ce qu’il a apporté au Sénégal tant du point de vue professionnel que sur le plan politique.  Peut-on avoir un témoignage fiable attestant que ce monsieur a été à l’origine d’une réalisation marquante avant sa nomination au poste de Premier ministre? Quant à son bilan à la tête du gouvernement, il fut maigre et peu glorieux.

En plus de tout  cela, Idrissa pourrait-il justifier les moyens financiers  qui lui permettent de rester dans le désœuvrement alors que de valeureux  militants de Rewmi gagnent honnêtement leur vie avec sérieux et compétences. Plus d’une décennie sans fonction sans doit épuiser les économies d’une brève et honnête carrière politique. À moins que …

Monsieur Seck désormais les jeunes de l’APR sont vos interlocuteurs directs quand vous auriez le désir de vous chamailler étant donné que vous refusez d’être responsable.

 

Abdoulaye Mall

Coordonnateur adjoint de la section APR de Lyon

Membre de la jeunesse républicaine de Lyon.