L’APR attaque Idrissa Seck : « Il est méchant, diabolique et déstabilisateur… »…La Totale

La sortie d’Idrissa Seck, président du parti Rewmi contre l’actuel régime est perçue par les « Apéristes » comme de la méchanceté. Ngor Faye, membre de la Convergence des cadres républicains (Ccr/Apr) accuse non seulement Idrissa Seck de jouer la « scénographie du messie » mais lui offre un poste ministériel, celui « de la terreur et de déstabilisation ».
Pour ce cadre « Apériste », l’activité favorite de l’ancien Premier ministre, Idrissa Seck, c’est la diabolisation. « Je vous aurais conseillé, Monsieur Seck, de venir travailler aux côtés de Macky Sall comme « Ministre de la terreur et de la déstabilisation » car vous excellez bien dans ça à la place d’arguments constructifs. Non Monsieur Idrissa, la terre sainte de Touba n’est pas un lieu approprié pour de tels propos infondés. Au contraire, vous devez profiter de ces moments solennels pour prier pour le Sénégal, suivre les enseignements de Cheikh Ahmadou Bamba et non vous livrer à votre jeu favori qui est le dénigrement», martèle Ngor Faye. Poursuivant son offensive contre Idy, M. Faye ajoute : « Le président du Conseil départemental de Thiès doit mettre un peu d’éthique et de déontologie dans sa démarche politique et cesser d’utiliser la théorie de la « tabula rasa » pour parvenir à ses fins. Il a assez rusé avec les Sénégalais, ça suffit ». Et de renchérir : « En réalité, tout ce tintamarre médiatique est plutôt une stratégie qu’il utilise pour atteindre ses buts, en essayant de semer le doute et la désolation dans l’esprit des gens. Monsieur Idrissa Seck, ce que vous prétendez être doit logiquement vous guider à ne pas être nihiliste de tout bord ». Et d’ajouter que le président de Rewmi devait au moins avoir la sagesse d’admettre que quelles que soient les courtes pattes du lièvre, il faut lui reconnaitre sa qualité de coureur. « Pourriez-vous réaliser toutes les attentes et aspirations des administrés en trois ans de règne », lui demande-t-il.

Rewmi