L’ancien ministre des Sports, Daouda Faye, ne veut pas d’une arène nationale de lutte…

L’ancien ministre des Sports, Daouda Faye “Vava” est contre l’érection de l’arène nationale. Il juge que c’est inopportun.

“En 2007 (il était ministre des Sports), j’avais dit que je n’étais pas pour l’érection de l’arène (nationale). Je trouve injuste qu’on prenne autant d’argent pour construire une arène dans Dakar. Vous me direz que c’est la même chose pour le football ou l’athlétisme. Mais au moins, il y a des stades multisports dans les régions. Je me dis que les gens vont continuer à organiser des combats dans les stades de football. Et c’est une erreur car l’effet souhaité ne sera pas atteint”, soutient-il lors d’une rencontre avec la presse.

“Maintenant, avec 32 milliards, on pouvait faire des terrains synthétiques clôturés dans chaque région. En 2005, le stade Demba Diop était interdit à la lutte. C’est moi, en tant que ministre, qui ai levé cette interdiction. Aujourd’hui, la mode est aux infrastructures multifonctionnelles. L’important, c’est pas le cadre, mais le fait de faire lutter les jeunes”, argue-t-il.

Il pense que l’Etat peut aider les communes à construire des arènes municipales. “J’aurais compris qu’on commence par cette voie. Les arènes qui existaient du temps de gladiateurs, c’est fini. La lutte gréco-romaine ou olympique se fait dans les stades multifonctionnels. Ça n’a rien de spécial. Il faut des gradins et l’aire de jeu tout simplement”, explique l’ancien ministre.