L’agent judiciaire de l’Etat confisque tous les biens de Bibo Bourgi…L’ami de Karim n’a plus un seul sou…

Après sa condamnation par la Cour de répression de l’enrichissement illicite, Ibrahim Aboukhalil s’est fait confisquer l’ensemble de ses biens par l’État du Sénégal. Une démarche qui a donné lieu à une controverse juridique et derrière laquelle se cache un enjeu politique.
Il était millionnaire. Le voilà officiellement sans ressources. Sept mois après sa condamnation par la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI), l’homme d’affaires Ibrahim Aboukhalil, alias Bibo Bourgi, a vu tous ses biens confisqués par l’État du Sénégal. Les sociétés dont il est actionnaire et le patrimoine immobilier qu’il détient sont désormais propriété de l’État. Et ses comptes bancaires, à Dakar comme à Monaco, ont également été saisis en vertu d’une disposition du jugement de la CREI rendu en mars contre Karim Wade et sept co-accusés.
« Il ne dispose plus d’aucun moyen de paiement au Sénégal, même pour le prélèvement automatique de son assurance médicale », s’indigne Me Corinne Dreyfus-Schmidt, membre de son pool d’avocats. Depuis la mi-septembre, l’agent judiciaire de l’État, Antoine Félix Diome, est en effet passé à l’offensive. Cet ancien adjoint du procureur spécial près la CREI, qui avait été le principal artisan de la procédure pour enrichissement illicite contre Karim Wade, a été nommé à cette fonction au lendemain du jugement. C’est donc à lui que revient la tâche de défendre les intérêts du Sénégal en matière d’exécution de la condamnation, mais aussi de superviser l’action des avocats de l’État dans le cadre des recours déposés par Bibo Bourgi devant plusieurs instances arbitrales régionales ou internationales.

2 Comments

  1. Reponse a verite
    Bourgi n a rien a voir on lui a vole ses biens
    Bourgi a prouve que ses biens lui appartienneent mais comme antoine et sa bande avaient rien trouve sur karim et voulaient pas le dire car ils avaient tellement mentie et fabriquer des mensonges ils devaient trouver un bouc emmissaire et bourgi etait le parfait bouc,
    Bourgi a entamer des poursuite judiciaire que le senegal refuse de prendre en compte en violent les lois et la justice
    Antoine s est tres bien qu il a tord mais comme il bouffe de abdoulaye sylla l administrateur a qui l etat a donne cadeau ahs alors antoine est pret atous et si dmain on lui dit ce que tu a fait est faux il va dire c est macky qui m a donne l ordre de faire et rien d autre
    Bourgi gagnera a l exterieur cla justice n est pas manipuler par les politiciens comme au senegal

Les commentaires sont fermés.