L’AFP de Niasse vole au secours de Macky…Elle trouve futile le débat sur la réduction du mandat et le référendum

La polémique soulevée sur la réduction du mandat présidentiel en cours, tout comme celle relative au taux de croissance annoncé par le gouvernement semble agacer certains alliés du chef de l’Etat, Macky Sall. En effet, l’Alliance des forces du progrès (Afp), plus précisément son Comité stratégies et Actions (Csa) trouve «futiles» ladite controverse.

Pour cause, estiment les protégés de Moustapha Niasse, Sg de l’Afp, dans un communiqué rendu public, le président de la République, lors de son adresse à la Nation le 31 décembre dernier, «a annoncé de grands chantiers dans les domaines de l’économie, du social, des Institutions et du mode de gouvernance».

Revenant en outre sur les 15 points compris dans le projet de réforme constitutionnelle, lu à la même occasion par le chef de l’Exécutif, les camarades de Niasse ont salué les initiatives de Macky Sall, dans bien de domaines. Ainsi, le Csa dit honorer «l’initiative du chef de l’Etat qui entend élargir les pouvoirs de l’Assemblée nationale, dans ses missions de contrôle de l’action gouvernementale et d’évaluation des politiques publiques».

Poursuivant dans la même logique, en rapport avec le Conseil constitutionnel, le Csa pense que «l’augmentation du nombre de ses membres et l’élargissement de ses compétences sont opportuns, dans la mesure où il pourra ‘’donner des avis et connaître des exceptions d’inconstitutionnalité soulevés devant la Cour d’Appel’’». Mieux, le Csa dit soutenir la mesure 15, «car elle épargne notre pays des soubresauts qui ont affecté nombre de pays africains, soubresauts provoqués par des remises en cause, au gré des circonstances, des fondements des modèles démocratiques».

Dans un tout autre registre, notamment le meeting populaire organisé à Thiès, avec le ministre, Aliou Sarr et autres, le Csa s’est réjoui de son succès «éclatant».