C’est l’ouverture des hostilités entre l’Alliance pour la République (Apr) et le Grand parti de Malick Gakou créé il y a quelques jours. L’ex-ministre du Commerce est accusé d’achat de conscience par ses anciens alliés qui, lors d’un rassemblement, ont déclaré vouloir interpeller la Crei au sujet de l’ex-numéro 2 de l’Afp. «Je voudrais ici et maintenant demander à la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) d’entendre Malick Gakou. Je pèse bien mes mots. Il est en train de distribuer de l’argent à tout-va à Guédiawaye. Il est temps qu’il soit entendu», a soutenu Awa Niang, questeur à l’Assemblée nationale et présidente départementale des femmes de l’Apr.
Elle dit reprocher à Malick Gakou de distribuer aux femmes de la banlieue des montants entre 200 000 et 300 000 FCfa.