L’Acte 3 de Macky Sall n’est plus porteur d’espoir…L’Etat a imposé un acte sans concertation avec les élus

Les responsables du M23 jettent un autre gros pavé dans le jardin du gouvernement à propos de la politique de décentralisation. «Après un an de mise en œuvre, l’Acte III suscite désormais davantage de critiques et d’inquiétudes que d’espoir. L’insuffisance de concertation au départ et la faiblesse du taux de transfert de dotation sont à compter parmi les facteurs explicatifs du fossé abyssal qui sépare les fruits de la promesse des fleurs», disent-ils. Et s’ils estiment que «de nombreux acteurs du jeu politique ont pu être casés en tant que maires, présidents de conseils départementaux ou conseillers», ils n’en déplorent pas moins que «les fonctionnaires des collectivités locales n’y trouvent pas leur compte, alors que de nombreux citoyens s’interrogent encore sur la nature des bénéfices annoncés avec l’Acte trois».