La volonté personnelle du Président ne peut se soustraire à l’avis d’une institution comme celle du Conseil constitutionnel

C’est le temps des seconds couteaux. Trois jours après la sortie de Macky qui, aidé par le Conseil constitutionnel, revient sur son engagement à réduire son mandat, les apéristes de tous poils occupent l’espace médiatique. Face à la presse, hier, au siège de leur parti, la coordination communale de l’Apr de Yeumbeul-Nord a salué la forte volonté de Macky Sall d’aller dans le sens de la concrétisation de ses promesses électorales, mais aussi et surtout sa volonté de s’inscrire dans une dynamique de stabilisation. Car pour l’honorable député Samba Demba Ndiaye et ses camarades, cette volonté du chef de l’Etat permet de protéger la démocratie sénégalaise avec l’ensemble des mesures et réformes qu’il veut faire introduire dans la constitution. « Nous lui témoignons tout notre soutien. La coordination communale de l’Apr de Yeumbeul-Nord apprécie hautement l’attitude républicaine du président de la République de se plier à l’avis du Conseil constitutionnel », dit le député.
Selon ce coordonnateur communal de l’Apr à Yeumbeul-Nord, « la volonté personnelle d’un citoyen, fût-il le président de la République, ne peut aucunement se soustraire à l’avis d’une institution comme celle du Conseil constitutionnel ». Les Apéristes n’ont pas porté de gants pour s’en prendre à l’opposition qui dénonce la position de Macky. « Nous fustigeons l’attitude de certains hommes politiques en panne de crédibilité, qui essaient de faire feu de tout bois. Comment peut-on faire confiance à ces gens qui prônent le non-respect de la Constitution ? », poursuit-il., non sans dire le soutien sans faille de la Coordination communale de l’Apr de Yeumbeul-Nord au chef de l’Etat pour les réformes institutionnelles substantielles soumises au référendum. Samba Demba Diallo et ses camarades invitent en conséquence tous les Sénégalais à battre campagne pour que le « Oui » triomphe massivement au soir du référendum du 20 mars 2016.