Serigne Bass Abdou Khoudoss  est largement revenu sur la vie et l’œuvre de Mame Thierno Birahim,  avant d’exhorter les fidèles à s’inspirer de ses enseignements. « En 1933, se souvient–il, le fondateur de Darou a été décoré de l’Ordre national du mérite agricole de France, pour avoir aidé le colon à recapitaliser près de 60 000 tonnes d’arachide. Retournez à la terre comme l’a instruit notre guide Serigne Sidi Mactar Mbacké. Car c’est notre seule voie de salut ». Auparavant le ministre Aly Ngouille Ndiaye, accompagné de trois de ses collègues, a prononcé un discours court et très apprécié par l’assistance. Le maire de Linguère est revenu sur la vie de Mame Thierno et a séduit le public sur une page intéressante de la vie du guide religieux. « Mame Thierno était à la fois enseignant, éducateur et confident. C’était l’homme de confiance de Khadimou Rassoul. Ce qui n’est pas donné à n’importe qui », a-t-il conté, avant de transmettre le message du chef de l’Etat et demander au Khalife, Serigne Abass Mbacké de prier pour la paix au Sénégal, un hivernage pluvieux et sans dégâts.