Le Coup d’Etat au Burkina Faso est effectif…le général Gilbert Diendéré, ancien chef d’état-major particulier de l’ex-président Compaoré, est nommé président du CND, le Conseil national pour la démocratie, mis en place par les militaires à l’origine de ce coup d’Etat.