La sortie violente d’Aliou Sow contre son ex femme fait des vagues : Ahmed Khalifa Niasse lui donne une leçon…

Non, Aliou Sow ! Dieu n’aime pas – Par Ahmed Khalifa Niasse
Jeune espoir du pays, cadre diplômé, intellectuel et proche de la base populaire, notamment des jeunes, lorsque tu écris il y a lieu d’éviter l’indécence. Surtout pour le musulman que tu es.

L’Islam tient à l’intégrité de la femme, à sa bonne réputation. Parce qu’elle est fragilisée par son sexe. Jadis elle était, même, enterrée vivante avant la puberté pour éviter l’opprobre.

Le Coran, lui, fustige les médisances. « »Allah n’aime pas qu’on profère de mauvaises paroles sauf quand on a été injustement provoqué. Et Allah est Audient et Omniscient. »

« لَا يُحِبُّ اللَّهُ الْجَهْرَ بِالسُّوءِ مِنَ الْقَوْلِ إِلَّا مَنْ ظُلِمَ ۚ وَكَانَ اللَّهُ سَمِيعًا عَلِيمًا ».
Sourate 4, Verset 148

Dans un autre verset de la même sourate il est dit ceci : « Lorsque deux époux se séparent, Dieu, dans sa largesse, peut ouvrir à chacun d’eux un nouvel horizon »

Lorsque l’ancienne épouse se remarie, respectez son mari. Et surtout respectez les enfants qui ne sont pas de vous. En outre, si on parle de souillure en parlant d’une femme cela peut, quelques fois, relever d’une souillure de l’esprit. Ce qui nécessite un repentir.

Car, en ce moment on aura, sans le savoir, insulté toutes les mères de l’Humanité, y compris celle qui n’ont pas materné.

Ne regardons pas la femme sous cet angle, du reste, très étroit. Ce, et d’autant plus que les époux se doivent de se redresser mutuellement. Et que s’il y a échec il n’est pas imputable au redressé mais à celui qui se devait de redresser.

In fine, méditez ces paroles de Dieu de la Sourate 24, Verset 23 et suivants.

AHMED KHALIFA NIASSE