La primature et l’ambassade des Etats Unies annoncent de meilleures conditions pour plus d’un million de Sénégalais

Quelque 1, 5 million de Sénégalais devraient bénéficier des retombées du compact MCA à l’horizon 2029, à travers la réhabilitation des routes et des réalisations à caractère social, a soutenu, jeudi à Dakar, le directeur de cabinet du premier ministre, Diatourou Ndiaye.
Environ « 1, 5 million de Sénégalais vont bénéficier des retombées du compact à l’horizon 2029’’, a-t-il dit lors d’un atelier de présentation des réalisations du MCA Sénégal, du nom d’un fonds américain destiné à accélérer la croissance en vue de réduire la pauvreté.
« Il y a également de nombreuses réalisations à caractère social, environnemental, dans le domaine du genre, de l’hygiène, dans le domaine foncier en particulier, que notre pays ne manquera pas de capitaliser », a précisé M. Ndiaye.
Les Etats-Unis d’Amérique, par l’intermédiaire du Millénium Challenge Corporation (MCC), ont signé avec le gouvernement du Sénégal, en septembre 2009, un programme de développement financé par un don américain de 270 milliards FCFA, dans le but de contribuer à la lutte contre la pauvreté par la croissance économique.

L’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique a lui salué l’aboutissement des projets du MCA, se traduisant par « des réalisations remarquables et un investissement de 270 milliards de francs CFA ».
« Le gouvernement américain est décidé à appuyer les pays qui veulent prendre leur destin en main », a-t-il relevé.
« Des Sénégalais auront des meilleures conditions de vie pour eux et pour leurs familles’’ avec ces réalisations du MCA. « Il y a du travail à faire pour consolider les acquis », a relevé l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique.
L’objectif du MCA-Sénégal est de contribuer à l’amélioration de la productivité agricole et l’accès aux marchés et aux services, grâce à des investissements structurants dans le secteur routier et celui de l’irrigation à travers deux grands projets.
Il s’agit d’abord d’un projet de réhabilitation des routes, financé à hauteur de 162, 350 milliards FCFA, qui concerne la Route nationale (RN) 2, pour un total de 121 kilomètres, de Richard-Toll à Ndioum.
La Route nationale (RN) 6 et ses différents tronçons, sur 252 kilomètres, de Ziguinchor à Kounkané, est aussi prise en compte par ce premier volet.
Le second consiste en un projet d’irrigation et de gestion des ressources en eau et a mobilisé 85,850 milliards de FCFA, compte non tenu des activités de sécurisation foncière mises en œuvre pour 2, 6 milliards FCFA.
Selon le directeur de cabinet du Premier ministre, « le volet infrastructures routières du MCA a aussi permis de réaliser les ponts de Ndioum et de Kolda et le tronçon Tanaff- Ziguinchor à 50% qui sera finalisé par l’Etat du Sénégal ».
Au plan agricole, il a signalé « la réalisation de la cuvette du Ngalenga ainsi que les infrastructures d’irrigation dans le Delta qui commencent à avoir des impacts réels sur les surfaces irrigables et l’intensité culturale au niveau des parcelles exploitées ».
Si l’on en croit Diatourou Ndiaye, « tous les mécanismes de capitalisation et de pérennisation ont été mis en place » dans le cadre de cette initiative.