la présidence de la République répond à Mame « nullard » Gueye

Il est des critiques objectives qui concourent à l’amélioration de la gouvernance, il en est d’autres par contre, qui ne relèvent que de la politique politicienne et ne motivent l’attention de personne. La dernière sortie de Mame Adama Gueye en est une puisqu’au-delà de son contenu désuet et personnalisé,  rien de sérieux à retenir. Amnésique de bonne ou de mauvaise foi, il est bon de lui rafraîchir la mémoire puisque  le 20 mars dernier près de 66% des sénégalais se sont librement prononcés en faveur du quinquennat et de la limitation du nombre de mandat à deux, de la participation des indépendants à toute forme d’élection ,de la modernisation du rôle des partis politiques ( 250 partis politiques se partagent le champ politique pour 14 millions et moins de 3 millions d’électeurs ), du renforcement des droits de l’opposition et de son chef, ainsi que de la soumission au conseil constitutionnel des lois organiques pour contrôle de constitutionnalité avant leur promulgation entres autres points. Il est évident au regard de cette réforme consolidante qui renforce la démocratie et l’Etat de droit, élargit les droits citoyens et protège les ressources nationales, il est insensé de parler d’engagement non respecté et ou de comparaison possible avec ses prédécesseurs. Mame Adama doit aussi savoir que l’architecture ainsi que la composition du gouvernement ne sont pas figées, elles évoluent selon les contextes et doivent surtout répondre aux besoins croissants d’efficacité et d’efficience de l’action publique. Mame Adama doit accentuer son rythme de suivi  des actions du président Macky SALL puisqu’on a dépassé pendant longtemps les questions de taille de gouvernement, de mandat qu’il évoque. Un simple tour vers Diamalaye ou à grand Yoff ou encore vers Diamniadio ou plus au sud vers Kolda lui permettrait de constater le pragmatisme du président SALL qui, en quatre années seulement à replacé  notre pays sur la voie du progrès.  De plus les efforts consentis en matière de transparence par la création de l’ofnac, le renforcement des corps de contrôle, la reddition des comptes, l’adhésion de notre pays à l’initiative de transparence dans le secteur des mines entre autres mesures sont des preuves irréfutables de la ferme volonté du président Macky SALL à vaincre les vices tels que la corruption et le népotisme. Les scandales ne font plus les choux gras de la presse et tout acte suspect venant du pouvoir est interprété d’ailleurs par l’opinion comme un acte anti rupture, preuve que la révolution silencieuse prend forme  dans les consciences sous le règne de Macky SALL. Quant aux prises de position aussi faciles contre Aliou SALL, la démarche de l’avocat aurait été plus juste, celle basée sur des preuves et non sur des accusations sans fondement, des impressions et suppositions mesquines à dessein de nuisance.
Cheikh Ndiaye
Conseiller technique à la présidence de la République.