La libération de Kartim Wade peut tout changer…Le PDS peut faire son « entrisme »

La libération de Karim Wade peut changer la configuration de la politique au Sénégal…Selon Mohamed Ly, président fondateur du think tank Ipode, le PDS peut davantage se rapprocher de Macky

« Parler de la recomposition incontournable de 2019 est prématurée. Elle découlera de ce qui se passera en 2017 avec des élections aussi majeures que les Législatives qui sont prévues en mi 2017. La seule question qui mérite d’être posée est de savoir si la libération de Karim Wade ouvrira la porte au Pds pour mettre en veilleuse sa posture d’opposition au pouvoir en place pour participer de façon responsable à la gestion du pays ; donc à un partage de responsabilités. Du moment où Wade-fils est libéré, rien ne s’y oppose apparemment. Rappelons que le Pds est un parti libéral qui a dans son Adn la philosophie de participation et son fondateur l’a prouvé en 1991 et 1995, en entrant dans les gouvernements d’union nationale du Ps sous le magistère de Abdou Diouf. Depuis lors, c’est un parti qui a exercé le pouvoir ; donc un parti de gouvernement. Ce qui doit nous pousser à le prendre au sérieux pour ce qui concerne son apport en termes de qualité possible au sein d’un Exécutif. »