La LD sur le point de quitter la coalition Benno Bokk Yaakar…Les dégâts collatéraux

Est-ce le début de la fin pour la Coalition «Benno bokk yakaar» (Bby) ? Toujours est-il que les «jallarbistes» pourraient bientôt suivre les traces d’imam Mbaye Niang en claquant la porte de la mouvance présidentielle, suite au revirement de Macky Sall sur son mandat.
Réunie, avant-hier, en Secrétariat permanent, la Ligue démocratique, se prononçant sur le reniement du chef de l’Etat, rappelle, d’emblée, avoir «toujours défendu le principe du mandat de cinq ans, renouvelable une seule fois, d’ailleurs en droite ligne des conclusions des Assises nationales, d’une part, et d’autre part, conformément aux standards internationaux démocratiques les plus partagés».
Les «jallarbistes» disent constater que le président de la République, «se fondant sur des arguments juridiques», a choisi de se conformer à l’avis du Conseil constitutionnel, ce qui engage le pays dans une perspective contraire à son engagement et à la position de la Ld sur la réduction du mandat actuel, renvoyant ainsi la tenue de l’élection présidentielle de 2017 en 2019».
«Face à cette nouvelle situation», Mamadou Ndoye et ses camarades décident de convoquer leur instance nationale de décision, le Bureau politique, à la date du 05 mars 2016 à Dakar. Afin qu’«il examine et discute collégialement de toutes les implications de la décision du président de la République, au regard des enjeux et des perspectives pour le pays et pour la Ld en vue d’adopter, en conséquence, et démocratiquement, une position de sauvegarde des intérêts nationaux et du parti, conformément à l’orientation, aux statuts et au règlement intérieur de (leur) organisation».
«Pour le reste», ledit parti estime que la date du référendum arrêtée au 20 mars 2016 «est trop proche» et «ne permet pas de préparer convenablement une campagne référendaire sérieuse avec des débats approfondis sur l’avenir institutionnel et politique du Sénégal».

1 Comment

  1. MACKY SALL DOIT SUIVRE SON CHEMIN ,EN RENFORCANT LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL ESTUN PAS FORT POUR LA SEPARATION DES POUVOIRS DE L’ETAT.
    LES PAYS DE GRANDE DEMOCRATIE ONT APPLIQUE LES AVIS DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL .
    MAIS LES SENEGAL SE TROUVE AVEC BEAUCOUP DE POLITICIENS SANS LE STATUT D’UN HOMME D’ETAT .
    MON PRESIDENT RESPECTONS LES INSTITUTIONS MEME S’IL S’AGIT DE PERDRE LE POUVOIR SINON CA VA CREER UN DESIQUILIBRE ENTRE LES INSTITUTIONS .
    SENEGAL DAGNOULAY FAL LUNDI ,MARTI GNANGAY WOUT LOULAY FOLI.
    LE PARTI DES WAKH KAT EST MAJORITAIRE AU SENEGAL CONTRE LE PARTI DU DIEUF .
    WAKH GOUDI WAKH BATHIEUK MAIS A LA FIN C’EST LE TRAVAIL QUI PAYE.

Les commentaires sont fermés.