La justice de Mimi Touré est-elle au-dessus de la justice du président de la république, Macky Sall ?

Accusé d’avoir produit un faux document dans l’affaire Hissène Habré, Mimi Touré reste jusque-là intouchable.

La justice ne peut rien faire. Le parquet Général va jusqu’à oublier d’enrôler cette affaire en son audience du 18 avril.

Que se passe-t-il au point que cette dame passe entre les mailles de la justice ? Elle avance que seule la Haute Cour peut la juger.

Macky protège-t-il Mimi ?

C’est la question la mieux partagée de l’opinion publique sénégalaise. Si Macky Sall protège Mimi Touré, alors il va à l’encontre de sa bonne gouvernance.

La traque des biens mal acquis s’est brutalement estompée en la personne de Karim Wade, le seul coupable. Et aujourd’hui la justice oublie de statuer sur le cas de faux et usage de faux dont elle est accusée.

Son avocat, Me Djibril Diallo, interpelé par la RFM (Radio For Macky) a déclaré ce qui suit : « L’affaire n’a pas été évoquée. Comme je l’avais dit, c’était juste une intention de nuire ; ils se sont précipités  pour faire un communiqué de presse tambour battant pour dire que l’affaire devait passer aujourd’hui. On s’est rendu compte qu’elle n’a pas été enrôlée. J’avais dit que compte tenu de leur volonté de nuire, j’allais introduire une procédure en dommage et intérêt. Mais, elle m’a dit que ce n’était pas la peine parce qu’elle ne veut pas bénéficier de l’argent issu du sang des tchadiens».

Mais pour certains observateurs de la scène politique, Mimi Touré est la seule personne protégée par la justice sénégalaise :

« Si Mimi n’avait rien à se reprocher, elle ne devait avoir rien à craindre. Nous avons vu, ici au Sénégal, des immunisés de juridiction lever cette immunité pour répondre à la justice. Parce qu’ils n’avaient rien à se reprocher. C’est mieux que de se cacher derrière un privilège de juridiction, en parlant de haute cour de justice. Elle semble être la seule sénégalaise à ne devoir répondre que devant la haute cour de justice. La prochaine CREI se penchera sur l’aspect enrichissement illicite de cette cour de Habré. Et cette CREI là n’aura d’injonctions à recevoir de personne» selon l’analyste politique « Xème ».

Quel pays ! Quelle Justice ?

Mobel Sirah Ba pour xibaaru.com

1 Comment

  1. Quand Mimi eut perdu devant Khalifa Sall, et que Macky appliqua sa menace et la limogea, en réalité elle avait cherché à le quitter. Le Sénégal entier se souvient qu’elle monta un groupe de ses proches, à Grand Yoff, qui prit d’assaut les médias pour ne laisser à Macky aucun endroit « fu muy yekkée nakk am ». Mais Macky activa Mame Mbaye Niang. Ce dernier usa de sa stratégie bien connue des sénégalais: le mensonge, l’effronterie et l’absence de morale. Macky en récompensa même Mame Mbaye par une promotion. Mimi comprit tout de suite tout ce qu’elle risque lorsque Macky lève sa protection. Elle revint alors dans le Macky et se fit plus zélée que Mame Mbaye Niang. Elle reprit même la même stratégie que ce dernier, contre toute personne que Macky lui désigne comme cible, ou qu’elle croit être une cible qui ferait plaisir à Macky quand elle est touchée. Et naturellement ( ou mackyaveliquement) elle en gagne une assurance tout risque.

Les commentaires sont fermés.