La JDS sur le Dialogue polique : « Macky Sall veut retrouver sa famille politique. Comme le canard va à l’eau… »

L’appel au dialogue politique lancé par le chef de l’Etat n’est pas fortuit. C’est la conviction de la Jeunesse pour la démocratie et le socialisme (JDS) qui pense que c’est un deal organisé sur le dos du peuple.
La Jeunesse pour la démocratie et le socialisme a soulevé un coin du voile sur le dialogue politique initié par l’apériste en chef. ‘’Macky Sall veut retrouver sa famille politique. Comme le canard va à l’eau, il retrouvera ses frères libéraux et sa vraie nature’’. C’est ce qu’ont révélé ces jeunes socialistes dans un communiqué parcouru par nos soins. Sans faire dans la langue de bois, la Jds soutient que ce dialogue politique est une machination de plus contre le peuple. ‘’Les machinateurs, cette fois ci, viennent de la même famille, la famille libérale. La guerre fratricide était ouverte au moment du partage du butin. De peur de perdre ce butin, des appels aux retrouvailles sont lancées un peu partout. C’est pour organiser un deal sur le dos du peuple’’, ressasse la Jds. Et de poursuivre : ‘’l’Apr et ses affidés ont insulté le président Abdoulaye Wade pendant quatre ans. Ils ne peuvent pas se réveiller pour appeler à des retrouvailles de la famille libérale’’, fulmine-t-elle. Avant de s’interroger : ‘’Qu’est-ce qui s’est passé entretemps ? ‘’ Mais pour la Jds, entre le Pds et l’Apr, il n’y a pas de différence. La divergence, selon la Jds, est née au moment du partage du butin entre les différents fils d’Abdoulaye Wade.

La Jds ne comprend pas un dialogue avec l’opposition au moment où Macky Sall est incapable de dialoguer avec sa propre coalition, ses propres alliés. ‘’Les structures de Benno Bok Yakaar ne fonctionnent pas. Mansour Sy Djamil, Imam Mbaye Niang, Yoonu Askan Wi, Mamadou Lamine Diallo sont partis. Ceux qui sont restés dans cette coalition ne gèrent que des intérêts personnels’’, fustige la Jds. Dans ces conditions, tempête ces jeunes socialistes, un dialogue politique n’aura pour objet que d’élargir le cercle des pilleurs des ressources publiques. Il aura nécessairement pour but d’inviter les frères libéraux à participer aux festins de balthazar que l’actuel régime offre au peuple, déballent-ils. Non sans avertir qu’avec ce dialogue annoncé, une nouvelle industrie criminelle, spécialisée dans la capture des ressources publiques, se met en place. Les retrouvailles libérales autour d’un festin national ! En fait, pour eux, ce dialogue n’est que de l’hypocrisie. A en croire la Jds, les problèmes du peuple se situent ailleurs : une année scolaire hypothéquée, le blocus de la transgambienne, le chômage endémique des jeunes. Le Sénégal n’est pas en guerre. Les institutions de la République fonctionnent. Une majorité a été élue pour gouverner.

1 Comment

  1. Depuis 4 ans, c’est seulement maintenant que Macky Sall parle de dialogue. Il faut être malhonnête pour dire que le dialogue est dans sa nature. Macky fait cet appel au dialogue au lendemain du référendum qui a vu 1 213 bureaux de vote s’ajouter à ceux dans lesquels les sénégalais ont toujours voté. Il faut être borgne pour ne pas voir que Macky appelle au dialogue pour se tirer de l’impasse.

Les commentaires sont fermés.