La FSD_BJ de Cheikh Bamba Dièye traite Seydou Guèye de «répondeur automatique»

La FSD_BJ de Cheikh Bamba Dièye a répliqué à la sortie de Seydou Guèye, qui avait égratigné leur leader, en déclarant que le porte-parole de l’Alliance pour la République (APR) est dans son rôle de «répondeur automatique» qui cherche à justifier son salaire.

«Le porte-parole de l’APR vient d’allonger la liste des répondeurs automatiques qui parlent pour démontrer une fois de plus que les Sénégalais n’ont plus rien à espérer de ces dirigeants en manque de rectitude et d’arguments pour les rassurer. Il est compréhensible et même louable qu’il cherche à mériter son salaire en tant que ministre auprès du Pm. Mais, ce qui n’est pas acceptable dans sa démarche, c’est qu’il essaie maladroitement de nous servir un verbiage insipide à la place de vraies réponses que la nation est en droit d’attendre de sa part à la suite des interrogations pertinentes de Cheikh Bamba Dieye. M. Guèye, les Sénégalais, avec Cheikh Bamba Dièye, sont inquiets et voici les raisons même si vous refusez de les entendre», a martelé la FSD_BJ, via un communiqué.

«Pourquoi la transparence et le souci de protéger les intérêts du Sénégal n’ont pas été présents dans la gestion de ce dossier ? – Comment expliquez-vous l’inflation des intermédiaires sur ce dossier ? si ce n’est une volonté à peine cachée de prélever des commissions occultes indues.- M. le ministre auprès de… avec des correcteurs, un myope perçoit clairement la réalité de toute chose. Ce qui ne saurait être le cas pour l’homme d’État qui s’est volontairement crevé les deux yeux pour ne plus jamais voir les dérives de son gouvernement.- L’implication du frère du président dans les contrats pétroliers avec PETROTIM est sombre et louche. On n’est pas loin du délit d’initier.- Pour finir, Les 10% octroyés au Sénégal détenteur de la richesse sont incompréhensibles et inacceptables. – Répondez M. le ministre à la question de savoir si l’Arabie Saoudite, l’Iran, les Usa ou le Royaume Uni ont 10% ou non de leurs réserves gazières ou pétrolières. L’argument selon lequel le Sénégal n’aurait pas les moyens d’investir dans ce secteur ne peut pas prospérer. Il n’y a pas longtemps, l’Etat s’est endetté à hauteur de 400 milliards pour un train dont la rentabilité est plus que douteuse pendant que l’autoroute Dakar-Aibd est sur le point d’être achevé. Pour cette fois monsieur le ministre auprès du Premier ministre vous avez raté le coche», a ajouté la FSD_BJ.

Récemment, Seydou Guèye avait lancé des piques à Cheikh Bamba Dièye. «La myopie politique renvoie à une vision sombre des choses. La facilité déconcertante avec laquelle Cheikh Bamba Dièye analyse les mises au point du Premier ministre, Mahammad Boun Abdallah Dionne, dans l’affaire des contrats pétroliers, pose véritablement un problème d’ordre éthique. Comment peut-on parler de digression lorsqu’on évoque les dispositions de la loi portant sur la diffusion de fausses nouvelles et de manipulation des faits à dessein ; juste pour tromper l’opinion publique. Simplement parce que l’ancien ministre de la communication a fait hors sujet », avait indiqué Seydou Guèye.