La Diaspora APR « tacle » l’opposition Sénégalaise…Sans vision et sans objectifs clairs

Une opposition radicale, non républicaine, ne peut avoir de  programme, ni de vision, encore moins d’objectifs clairs.

Pour un pays comme le Sénégal c’est une honte de voir une opposition sans vision et sans leaders. Je ne sais pas si ailleurs dans le monde, il y a des opposants qui se comportent de la sorte, mais Dieu soit loué les sénégalais prennent bien les mesures idoines afin de barrer la route à ces détracteurs, ces illuminés qui incontestablement manquent de maturité politique. Comparaison n’est pas raison certes, mais permettez-moi tout de même un bref rappel historique quant à Macky SALL opposant. Du 1er décembre 2008 au 21 mars 2012 date de son élection à la Magistrature suprême, jamais l’opposant Macky SALL n’a versé dans l’injure et la violence, jamais il n’a manqué de programme et d’objectifs clairs. Au bout d’une année dans l’opposition, comme dirait l’autre, le temps de trouver ses marques, Macky SALL est devenu tout naturellement le leader de l’opposition. Motivé par une seule ambition, celle de conduire un jour le Sénégal vers les voies de l’Emergence, Macky SALL était loin des salons climatisés où justement les calculs des Etat-major de partis politiques et autres combinaisons politiciennes avaient lieu. Macky SALL a mené contre le régime de WADE une opposition républicaine et responsable constante, sans état d’âme et sans frilosité, mais surtout sans aucune violence. C’est là l’étoffe d’un leader politique déterminé car sachant exactement ce que le peuple attendait de lui. Contrairement à notre opposition et société civile présentement. Une opposition sans âme, sans leader et sans projet de société pour le Sénégal. D’ailleurs votre serviteur  l’avait déjà souligné dans de précédente contribution : l’opposition n’a de programme que Karim WADE et Abdoulaye WADE. Il n’est donc pas étonnant aujourd’hui, après la libération de Karim WADE, et le silence assourdissant d’Abdoulaye WADE, que cette opposition reste aphone ou plutôt verse dans la diatribe en prenant au rebond des dossiers qui relèvent de l’application stricte de la loi, pour en faire leur projet de société. En quoi l’affaire Sonko, Nafi Ngom Keita voir Abdoul Mbaye intéresserait le sénégalais lambda au fin fond du Sénégal.  Quelle mauvaise fois que de vouloir tromper la volonté des sénégalais sur l’affaire Pétro Tim, alors même qu’aucune goutte de pétrole n’est encore sortie des sous-sols! Le cas Aliou SALL est loin, mais alors très loin de celui de Karim WADE contrairement à ce qu’on veut nous faire croire. Et en plus ce pétrole dont l’opposition et quelques responsables de la société civile théorisent à longueur de journée, n’est pas pour demain. On peut même se demander, est ce que le Président Macky SALL avec inchallah son second mandat, verra ce pétrole enfin couler au Sénégal? Des prévisions restent des prévisions, même faites par les plus grands experts. De la découverte à la production effective il y’a tout un chantier. Enfin l’opposition doit quand même ouvrir les yeux pour comprendre que le Sénégal de demain se construit aujourd’hui, non pas sur des mensonges, des invectives ou en usant de la langue de bois, mais en écoutant les populations sénégalaises afin de leur proposer un mieux-être, un mieux  vivre.  Descendez sur le terrain, allez vers cette population et vous verrez que cette population a une totale confiance en son président Macky SALL et son gouvernement. En soufflant le chaud par son arrogance et son incompétence, l’opposition radicale ne fait pas fi de l’ampleur de sa noble tâche.  D’abord celle de citoyens patriotes, responsables pour la paix et l’unité du peuple. Ensuite, celle d’être une force pas de propositions pour le pouvoir, mais de perspectives pour l’avenir et pour les populations.  Une opposition républicaine avec un programme et des objectifs impersonnels clairs, avec un leader reconnu par tous.  Voilà la  noble tâche que devrait incarner ou porter une opposition digne de ce nom. Le manque d’idéologie, de vision, et la fragilité permanente de leurs innombrables coalitions plongent toute l’opposition sénégalaise dans l’improvisation, dans un calvaire d’interminables compromis et dans la débrouillardise. L’opposition radicale souffre de plusieurs maux. Elle veut une chose et son contraire. Que de paradoxe!! Que de versatilité! Il y’ a lieu de se demander ce que veulent ces opposants. L’élection présidentielle pointe à l’horizon et tout le monde veut être candidat. Ils vont faire comment? Avec autant de divergence, d’amateurisme, c’est certain, l’opposition radicale ne gagnera jamais en 2019. Elle défend une cause perdue d’avance.  C’est le cas de le dire. C’est l’échec assuré et eux-mêmes sont conscients que leur démarche est truffée d’hypocrisie des uns envers les autres. Le peuple n’est pas dupe et il l’a démontré lors du Référendum du 20 mars 2016. Le peuple choisira toujours la voix de la paix et de la construction, quelles que soient les mensonges ou fausses promesse  d’une opposition radicale.

Alioune Ndao FALL

Secrétaire National chargé de la Diaspora APR.