La députée Ndeye Fatou Thiam met la ministre Mariama Sarr mal à l’aise…Vexée, Mme la ministre présente ses excuses

A l’Assemblée nationale, c’est la députée reformatrice du PDS avec le Fada, Fatou Thiam du Pds qui s’est illustrée, en demandant au ministre des réponses précises. « Mme le ministre, j’ai lu dans un journal où vous avez tenu des propos que les députés sont des wayaan kat ». Je ne suis jamais venue dans votre bureau pour demander un seul sou, xadiu ma sii. Le panier de ramadan que vous avez donné aux députés, je n’ai pas jusqu’à présent récupéré ce panier. Donc je n’en fais pas partie j’espère », a-t-elle taclé.
Très vexée, Mme le ministre Mariama Sarr a demandé pardon aux députés en imputant la responsabilité au député Awa Niang. « Ce qui s’est passé, j’ai discuté avec mon amie qui s’appelle Awa Niang, député 2e questeur à l’Assemble nationale, le jour du Magal. Et nous avons discuté entre sœurs sur des propos que je ne vais pas détailler ici. Mais je tiens à demander pardon aux députés qui pensent que j’ai tenu de tel propos » s’excuse-t-elle. Avant de poursuivre, « j’ai discuté avec une amie, une sœur, on m’a trahie, toute la discussion n’était pas dite ». Ovationnée par les députés, elle se lave à grande eau et indexe le député. Frustrée et touchée dans son honneur, la députée Awa Niang qui était dans tous ses états, voulait coûte que coûte avoir la parole pour répliquer. « Mme la présidente, vous allez me laisser parler, car je veux défendre mon honneur » disait-elle toute agitée. Hélas ! Elle n’a pas pu donner sa version des faits. Car selon la présidente Awa Guèye, le ministre a le droit de citer les députés. Affaire de femmes !