La Délégation à la Solidarité Nationale répond à Ahmed Khalifa Niasse sur la bourse de Sécurité Familiale

Communiqué de Presse de la Délégation Générale à la Protection Sociale et à la Solidarité Nationale (DGPSN)
Dans un communiqué M. Ahmed Khalifa Niasse, s’est prononcé sur plusieurs sujets d’actualité dont la Bourse de Sécurité Familiale.
Pour lever toute équivoque et éclairer l’opinion, la Cellule de communication de la Délégation Générale à la Protection Sociale et à la Solidarité Nationale (DGPSN) souhaite apporter les précisions suivantes :
– La bourse de Sécurité Familiale est un Cash Transfert Conditionnel (CTC) qui a fait ses preuves dans le monde, notamment au Brésil, pays de référence.
– Les attributaires sont sélectionnés par des comités locaux, sur l’ensemble du territoire national, parmi les ménages les plus pauvres.
– Le processus est mené par les communautés de base (quartiers et villages) avec l’encadrement de l’Agence Nationale de la Statistique et de la Démographie (ANSD) et de la Délégation Générale.
– Il ne s’agit pas d’un « don d’argent » mais d’un modèle courant de redistribution de la richesse nationale aux familles démunies pour lutter contre les inégalités sociales.
L’octroi de la Bourse est assujetti aux trois conditions ci-après :
• Inscription et maintien des enfants à l’école
• Respect du calendrier vaccinal des enfants
• Enregistrement des enfants à l’état civil
Alors, devrions-nous rester indifférents au sort de nos compatriotes confrontés au dur quotidien de la vie ? Assurément non. A côté de ces allocations financières, ces ménages bénéficient du Programme de Couverture Maladie Universelle (CMU), ainsi que des activités génératrices de revenus encadrés par des partenaires de la Délégation, gage de résilience et de réhabilitation sociale.

Cellule de communication