La décision de suspendre Ousmane Sonko du Pastef vient de…

La décision de suspendre Ousmane Sonko de ses fonctions, a été signée par le Directeur général des impôts et domaines, Cheikh Tidiane Bâ. Mais pour les responsables et militants du parti politique de M. Sonko, la commande vient d’un plus haut niveau.

«L’objectif recherché n’est pas un objectif légitime. On se rend compte, en lisant ce document, qu’il y a une réunion d’éléments assez particuliers. Il y a un directeur général des impôts et domaines exécutant une décision créée dans les laboratoires obscurs du ministère de l’Economie et des Finances, qui plus est une suspension de fonction. Le document, vous le regardez, c’est l’entête du ministère de l’Economie, ce sont les identités visuelles du ministère. Cela veut dire que c’est  un document qui a été préparé par le ministère de l’Economie et ils l’ont envoyé pour qu’un Directeur général le signe.  Et, il a signé. La conclusion qu’on en tire, c’est qu’ici il s’agit de l’exécution sans  aucune autre forme de définition d’une commande publique», a indiqué Biram Souleye Diop, le secrétaire général de Pastef les Patriotes.

«Qu’est-ce que vous attendez pour renvoyer Sonko» 

Selon le camarade de M. Sonko, au premier rang des commanditaires, se trouve le Président de la République ainsi que les députés et responsables du parti au pouvoir. «Rappelez-vous, un honorable ou un horrible député avait sorti un document pour dire qu’il fallait qu’on renvoie Ousmane Sonko. Un ministre conseiller du Président est revenu à la charge pour dire la même chose. Des structures du parti au pouvoir, des mouvements de jeunes aussi sont sortis pour demander  son limogeage. Les députés de l’Apr ont pris au collet Ousmane Sonko lors d’une session au niveau de l’assemblée pour lui dire ‘‘vous ne nous défendez pas’’. Et  le commanditaire suprême, on aurait appris, que lors d’un conseil des ministres, aurait demandé à Monsieur Amadou Ba qu’est ce qu’il attendait pour renvoyer Ousmane Sonko. Il s’agissait d’une conjonction de requêtes que les gens se sont juste évertués à satisfaire. Les exécutants de cette sale besogne n’ont été autres que Amadou Ba et Cheikh Tidiane Ba  », a accusé Biram Souleye Diop, le secrétaire général du parti de M. Sonko.