La Cour Suprême prolonge le calvaire de Karim et salit l’image de la justice Sénégalaise

Le secrétaire général de la Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme (RADDHO), Aboubakry Mbodj, estime que la décision de la Cour suprême qui confirme la condamnation de Karim Wade à six ans ferme est une grosse déception et que cela va écorner l’image du Sénégal à l’extérieur
«Nous pensions que la Cour suprême qui est la plus haute juridiction du Sénégal allait prendre en considération l’avis du groupe de travail des Nations unies sur la détention arbitraire. L’image du Sénégal est écornée par cet arrêt rendu par la cour suprême. La Crei comporte des dispositions qui non seulement sont contraires à la constitution nationale, mais également aux traités internationaux. Nous avions confiance en la cour suprême en tant que juridiction suprême, mais nous sommes plutôt indignés et nous sommes très déçus par cette décision», a-t-il dénoncé sur les ondes de Rfm.