La COJER gifle Aïda Mbodji : « Dans quelle forêt du Baol se prend-elle pour une Lionne ? »

Sur les douze collectivités locales du département de Bambey, l’Apr contrôle les 10 communes. Suffisant pour que la Cojer de Bambey se demande dans quelle forêt du Baol Aïda Mbodj est une lionne.
La Cojer de Bambey dénie à la présidente du Conseil départemental de Bambey son leadership dans le département. En guise d’illustration, le président de la Cojer (Bambey) démontre que sur les douze collectivités locales du département, l’Apr contrôle les 10 communes.
«En ce qui concerne les deux autres communes, nous les avions perdues à cause de la division», précise Mamadou Ndiaye. Toutefois, dit-il, nous y restons majoritaire, rien qu’en additionnant les pourcentages des différentes listes présentées par les membres du parti.
Considérant ces faits, la Cojer se demande dans quelle forêt du Baol elle est une lionne. Et quelle est son bilan au niveau du Baol. Il est avéré, selon la Cojer de Bambey, qu’elle n’est majoritaire dans aucune commune du département et qu’elle cultive même le sous-développement du Baol, car étant aux affaires et manquant de vision. Aujourd’hui, se réjouit-il, les membres de l’Apr de Bambey sont désormais unis en une seule entité indivisible autour de leur coordonnateur départemental, Mor Talla Ngom, ministre conseiller personnel du président et maire de la commune de Ndangalma. A l’en croire, la jeunesse apériste s’est retrouvée et cette nouvelle dynamique a donné une Cojer forte et efficace, axé sur le triptyque : l’animation du parti, sa massification et la réélection du président.

Rewmi