La Coalition Macky 2012 implose et les leaders accusent le Vieux Wade…Des politiciens bêtes

La coalition ‘’Macky 2012’’ s’est effritée de 8 partis politiques, à savoir Suxali Sénégal, SR, NIDA, NP, MAC/AUT, BBA, Modem, et Euleuk Sénégal. En conférence de presse hier, mercredi 21 octobre, les leaders des partis en rupture de banc avec ‘’Macky 2012’’, à cause d’une politique bureaucratique, ont lancé une coalition, dénommée Les Républicains «Dommi Rewi» (LER) pour non seulement assurer un second mandat à Macky Sall, mais aussi accompagner le gouvernement sur le terrain politique.
La coalition ‘’Macky 2012’’, celle-là même qui a porté le candidat Macky Sall aux premier et second tour de la présidentielle de 2012, va vraiment mal. C’est toute l’impression que cela donne après le claquement de la porte de 8 partis de cette coalition. Il s’agit de Synergie républicain (Sr) de Mohamed Diagne, Suxali Sénégal d’Habib Ndao, du Nida de Maguette Ngom, du Nouveau Parti d’Alassane Cissé, ainsi que du Mac Authentique d’Ansoumana Danfa, du BBA de Madhiou Niakhasso, tout comme le Modem de Saliou Mbengue, et enfin d’Euleuk Sénégal de Pape Hamdi Ndao. Autant de partis démissionnaires de ‘’Macky 2012’’ qui dénote la crise latente qui prévalait depuis belle lurette dans le camp des souteneurs de la première heure de Macky Sall. Une crise qui s’est accentuée depuis la formation du nouveau bureau de la coalition, où les démissionnaires ne se retrouvaient plus.

Sur les raisons de la création d’une telle coalition, dénommée Les Républicains «Dommi Rewi» (LER), Maguette Ngom et compagnie ont indiqué dans leur déclaration liminaire que «nous avons constaté que la coalition Macky 2012 est à bout de souffle». Plus acerbe, Pape Hamdi Ndao du Modem a fait savoir que les membres fondateurs de la nouvelle coalition «se sont détournés d’une coalition de réunion pour une coalition de terrain». Allusion faite, selon certaines indiscrétions, à la politique bureaucratique de Macky 2012.

Poursuivant, les démissionnaires ont dit avoir constaté que «de puissants lobbies essaient de dévoyer l’esprit du Yonou Yokouté et détourner l’objectif du Pse pour leurs intérêts personnels». Jetant des piques à l’ancien chef de l’Etat, Abdoulaye Wade, les leaders de la coalition LER trouvent que «Macky 2012 est infiltré par Wade et on ne peut pas exclure les leaders qui recrutent pour le Pds».

1 Comment

  1. Ils viennent de comprendre un peu tard qu’ils étaient au service de la France Afrique.

Les commentaires sont fermés.