La CAP 2017 émet des réserves sur le Référendum de Macky et exige sans délai la publication du calendrier républicain

La convergence pour une alternative de progrès (CAP 2017) analyse le projet de réformes proposé par le Président de la République. L’organisation de la société civile a relevé des manquements dans le fond. Il note une modestie du projet par rapport aux différents chantiers de réformes dont le pays a besoin pour une modernisation et une émergence dans tous les secteurs d’activité. « Il n’y a pas de Réforme significative visant une réelle décentralisation porteuse d’efficacité » a indiqué son coordonnateur Kaoussou Sylla. En outre, la CAP 2017 rejette la création du haut conseil des collectivités locales qu’elle considéré comme une institution supplémentaire, budgétivore et inutile pour un pays pauvre comme le Sénégal. La CAP 2017 regrette aussi le maintien, dans l’architecture administrative, du corps des gouverneurs de région qui, selon elle, est un avatar du système colonial. Enfin, la CAP2017 exige du Président de la république la publication sans délai du calendrier républicain, un impératif catégorique pour une démocratie majeure et mature. Cependant, la CAP 2017 approuvé la réduction du mandat et l’autorisation des candidatures indépendantes à toutes les élections
L.BADIANE pour xibaaru.com