La CAP 2017 condamne le revirement de Macky Sall et appelle au boycott du référendum

Le mouvement citoyen dénommée Convergence pour une alternative de progrès (CAP 2017) n’a pas été tendre avec le Président Macky Sall. Il dénonce et regrette le reniement du Président de la république sur la réduction de son mandat actuel qui était une promesse électorale et un engagement d’un président. « Après avoir nourri la Casamance d’illusions et de rêves sur des projets et programmes non réalisés, la CAP 2017 regrette ce énième reniement » a déclaré Kaoussou Sylla son coordonnateur national. Ce mouvement citoyen compte contribuer pour le redressement de la morale et l’éthique politique, économique et socio-culturelle. C’est pourquoi la CAP 2017 invite tous à s’unir afin de constituer une force unique, une réelle capacité de réaction « face aux multiples dérobades du régime en place qu’elle qualifie, à la limite, « d’escroquerie politique ». En sachant que d’autres leviers de réduire son mandat, Macky se cache derrière une décision du conseil constitutionnel qui n’est rien d’autre qu’un avis qui ne le lie pas en passant par l’article 51 » ; a enchainé Mr Sylla et ses amis qui pensent que « notre pays se range ainsi aux yeux de l’opinion nationale et internationale comme une bananière. En renonçant à la réduction de son mandat actuel, la CAP 2017 estime que le Président de la République a vidé le référendum de sa substance. Par conséquent, la Convergence pour une alternative de progrès (CAP 2017) demande aux sénégalais de boycotter la consultation référendaire du 20 Mars prochain.

L.BADIANE pour xibaaru.com