La « Big Mama » Ino tape sur tout ce qui bouge…Benno Bokk Yaakar, Wade, Karim, Baldé, tous en même temps

La présidente du Haut Conseil du dialogue sociale Innocente Ntab Ndiaye a attaqué tout le monde politique. Les alliés de son nouveau parti l’APR, son ancien parti le PDS et même la Génération du concret de Karim Wade
Elle a révélé dans une émission diffusée par une chaine de télévision privée de la place que les alliés du Président Macky Sall se comportent comme des réfugiés politiques au sein de la coalition Benno Bokh Yakaar (Bby). La dame de fer de Ziguinchor et non moins présidente du Haut conseil du dialogue social n’y est pas allée par quatre chemins pour inviter ces derniers à jouer la carte de la loyauté avec le Chef de l’Etat. « On ne peut pas avoir un pied dedans et un pied dehors », a-t-elle martelé. Très en verve, l’ancienne ministre d’Etat, a déclaré à qui voulait l’entendre qu’elle n’a jamais été membre de la génération du concret. Toutefois, elle a précisé que l’ancien ministre du « ciel et de la terre », Karim Wade avait beaucoup d’estime pour elle. Parlant de son ancien mentor, le Président Abdoulaye Wade, Innocence Ntab Ndiaye est d’avis que ce dernier a raté en 2012, sa sortie politique. Pis, dira-t-elle, « Wade était arrivé à un moment où il ne maitrisait plus certains de ses plus proches collaborateurs ». Dans la foulée, elle n’a pas été du tout tendre avec son ancien parti qu’elle a quitté pour l’Apr. « Le Pds, n’est plus que l’ombre de lui-même. Tous les animateurs de courants de pensée et autres mouvements, n’ont qu’une seule obsession rallier le camp présidentiel », a-t-elle dit. Au sujet d’Abdoulaye Baldé, elle a déclaré que ce dernier ne lui a jamais fait de cadeau sur le plan politique. A l’en croire, l’actuel maire de Ziguinchor l’a farouchement combattu, alors que c’est elle qui a guidé ses premiers pas en politique. Se prononçant sur le débat concernant la réduction du mandat du Président de la République, Innocence Ntab Ndiaye a expliqué qu’en tant que juriste, elle est contre tout tripatouillage de la constitution. « Macky Sall a été élu pour 7 ans. Par conséquent, les sénégalais doivent être logique avec eux-mêmes en le laissant terminer son mandat », a-t-elle souligné.