La bataille pour le contrôle de Ziguinchor est engagée avant 2017…Ça tire dans tous les sens

Que se passe-t-il à Ziguinchor pour que les différents états major politiques se mettent en guerre subitement. On sait qu’entre l’APR et l’UCS de Baldé ça n’a jamais été le grand amour car à cause de Baldé, le pouvoir en place a perdu la région de Ziguinchor. Pour rappel, le parti du Maire de Ziguinchor contrôle les départements de Ziguinchor et Oussouye. C’est seul le département de Bignona qui est entre les mains de l’APR. A Bignona aussi, l’APR a perdu les plus grande ville classiques que sont Bignona gagné par Mamadou Lamine Keita et le PDS, Thionck, le fief du coordonnateur de l’APR et chef de cabinet de Macky Sall est contrôlé par le RSD conduit par le tout puissant Amadou Sadio mais dirigé par Omar Badji dit Okala et la commune de Diouloulou où le maître des lieux Malang Thiam n’a rien laisser au parti au pouvoir. La bataille pour le contrôle de la totalité de la région est alors ouverte et le camp présidentiel l’a compris et multiplie les attaques contre la gestion de Baldé en tant que Maire de Ziguinchor. Conscients des objectifs de leurs adversaires, les partisans de Baldé passent à l’offensive et cognent à chaque coin de rue l’APR. Le parti de Macky a, faudrait-il le rappeler, du mal à s’unifier à Ziguinchor, ses leaders sont en ordre dispersé notamment durant les dernières locales. Benoît Sambou (choisi par Macky comme boss des marrons) peine à faire l’unanimité devant Doudou Ka du FONGIP et le très contesté recteur de l’université de Ziguinchor Coufia Kéba Diawara.
Ainsi par presse interposée, les deux camps se tirent dessus sans sommation et le tout se résume à la volonté des uns et des autres de contrôler le sud.

L.Badiane pour xibaaru.com