La Banque Mondiale dévoile la tromperie des informations financières du Sénégal…

L’alerte résonne gravissime et ne porte pas les empreintes de n’importe qui. Pour cause, c’est la Banque Mondiale, qui, ergotant sur le bilan des entreprises au Sénégal, soutient que celles-ci procèdent souvent à du maquillage des chiffres.

Le journal Le Quotidien qui rend compte de cet avis de Louis Cord, Directrice des Opérations de la Banque mondiale au Sénégal, révèle que l’information financière présente quelques faiblesses, notamment en termes de fiabilité et de sincérité.

A cela, s’ajoute, écrit le canard, le manque d’ouverture de la profession de comptable qui limite ses ressources, sa crédibilité et son poids. Autant de manquements révélés, selon le journal, par une étude de la Banque mondiale sur les normes et pratiques en matière d’audit au Sénégal.