KOLDA : Acte III de la Décentralisation ; Les élus locaux à l’école du contrôle citoyen

L’Agence Régional de Développement(ARD)  se veut un cadre de vulgarisation des différents contours de l’Acte III de la décentralisation. Ainsi, l’institution régionale passe à l’acte par la formation des élus locaux sur différents modules parmi lesquels le contrôle citoyen. Une manière d’outiller et de renforcer les capacités de ces élus.

Cette formation intervient dans un contexte de changement des hommes à la tête de certaines collectivités locales à l’issue des dernières élections locales. Suffisant pour que l’ARD enfile sa robe de garant du développement, pour une mise à niveau des connaissances des élus. Anciens comme nouveaux élus, tous ont partagé des expériences vécues dans le cadre du contrôle citoyen de l’action publique. Il s’agit de rendre compte, de faciliter l’accès des citoyens à l’information que détient la collectivité locale.

A en croire Abdoul Ann l’objectif ici d’outiller les élus locaux sur leur role et responsabilité dans le processus de décentralisation au bénéfice de tous. Le directeur de l’ARD ajoute que la question des recettes fiscales fait l’objet de formation des élus, ainsi que  la planification du développement. Autant de modules que l’Agence Régional de Développement s’active à mettre à la disposition des élus, souvent confrontés à des difficultés surtout de financement du développement local.

Deux jours ont suffit pour armer ces élus en connaissances et en techniques dans la gestion à fin d’assurer un développement appréciable. En effet, ces maires bénéficiaires de cette formation s’en sont félicités et affirment être mieux édifiés sur le cadre de référence de la décentralisation à savoir le code général des collectivités locales, notamment la loi N° 2013-10 du 28 décembre 2013…

                                      EL HADJI  MAEL   COLY