Khouraïchi Thiam demande à Macky une « Union Sacrée » pour l’Intérêt du Sénégal…Après la libération des prisonniers

Interrogé par la presse sur le cas Oumar Sarr du Sopi, le Maire de Maka et non moins cadre du PDS, Khouraïchi Thiam s’est dit très peiné de parler de cette affaire. Et pour cela donc, il dit souhaiter que le président Macky Sall le libère. « Je souhaite qu’il le libère face au terrorisme qui menace le pays, face aux problèmes que nous connaissons en ces moments. Le président a besoin de réunir les sénégalais, ce sera un pacte entre lui et le peuple sénégalais, une union sacrée », souligne avec force l’Edile de Maka. Cependant, dixit-il « pour aboutir à une union sacrée, il faut aller vers la paix, vers une entente, donner des gages pour que quand on parlera des réconciliations, que les gens soient dans de bonnes dispositions. Dans ce contexte et pour une union sacrée, le plus gros cadeau que Macky Sall puisse donner aux sénégalais c’est de libérer les détenus politiques », souligne t-il avec beaucoup fermetés. « Si le Président Macky qui en est capable, accepte cette proposition, « les gens seront disposés à aller vers des négociations avec le président. Que Macky Sall fasse montre de sa clémence, de sa générosité et dise aux sénégalais, j’accepte votre demande, je libère tous les détenus politiques sans aucune exception ». Il a alors tenu a précisé «qu’on ne peut pas dans une désunion politique, vouloir aller vers une union sacrée ».
« Pour ce qui est de la succession d’Oumar Sarr à la tête de la coordination du Parti Démocratique Sénégalis(PDS), c’est encore trop prématuré de penser à une telle chose. Le président Wade est en train de chercher un remplaçant, murmure-t-on, mais moi je pense que le moment n’est pas indiqué pour cela », souligne le Maire de Maka. A l’Edile et ancien ministre sous Wade de poursuivre devant la presse que « de toutes les façons, moi, je ne suis pas intéressé et j’aurais déconseillé de s’atteler à ce jeu en ces périodes de troubles dans le parti », conseille-t-il à ses camarades et au pape du SOPI.
Sadio SOUMARE à Tamba pour xibaaru.com