Khalifa Sall tire sur la presse : « Vous les journalistes, quand on vous dit une chose vous écrivez ce que vous voulez »

Le  maire de Dakar, Khalifa Sall a reproché  ce   lundi à  la presse d’avoir résumé le séminaire organisé par  la mairie à une stratégie   pour  la reprise de l’emprunt obligataire  bloqué  par  le ministère de l’économie des finances et du   plan. « Vous les journalistes, vous êtes très fort quand on vous dit une chose vous écrivez ce que vous voulez. Tout ce que la presse a retenu, c’est comme si, on avait repris le problème de l’emprunt obligataire de Dakar. Cette question est au niveau du tribunal, elle est à la Cour suprême. Donc, c’est une affaire en justice. Ni moi ni quelqu’un d’autre n’a plus le droit d’en parler. Nous avons fait confiance à la justice qui va trancher» a reproché aux  journalistes,  Khalifa Sall. Il a tenu à préciser que le séminaire organisé par la  mairie ne portait pas sur l’emprunt obligataire de Dakar. Ce séminaire consiste, d’après lui, à offrir toutes les villes d’Afrique de réfléchir sur la question de l’emprunt qui est aujourd’hui un moyen de financement. «Je voudrais vous dire que nous avions beaucoup apprécié la présence du ministère des Finances par son secrétaire général, par les directeurs et nous avons fait un débat fructueux »  a-t-il encore reproché à  la presse. C’était en marge en marge de la session du conseil municipal  de Dakar. Une rencontre qu’il a saisi pour dit-il « remercier le ministre des Finances, deux directeurs et le secrétaire général sont venus animer des ateliers et être des panélistes ». Pour   M Sall,  c’est que la  presse  devait  retenir et non cette mauvaise polémique autour de l’emprunt obligataire. «C’est vrai que vous, les trains qui arrivent à l’heure ne vous intéressent pas du tout, vous voulez vendre. Ces deux jours de sortie, c’est comme si on se boxait là-bas »   est-il encore revenu en charge sur   la  presse.

xibaaru.com