« Karim Wade ne mouille pas assez le maillot”. Le soutien de la Jds à Barth.

“Karim Wade ne mouille pas assez le maillot”. Des bruits de bottent s’entendent au sein du Pds. Notamment dans sa frange jeune qui se positionne déjà en perspective de la prochaine présidentielle. Ces jeunes libéraux, face à la presse samedi, exigent, en toute hâte,  un plan B pour un remplacement  de Karim Wade si sa candidature pose problème, et un Congrès pour légitimer leur complainte.

Pour Kadidiatou Sonko qui a porté leur parole, “le Pds doit déterminer son candidat. Nous respectons les directives du parti à condition que sa candidature (Karim Wade: Ndlr) soit recevable. On ne l’entend plus depuis sa sortie de prison. Que Karim Wade vienne mouiller le maillot s’il est le candidat du Pds comme l’a fait son père en 1976 à la création du parti”.

Aujourd’hui, déplore-telle sur Sud Fm, Karim Wade à Doha et son père Me Abdoulaye Wade, à Versailles, plongent les militants dans l’insouciance; ils ne reçoivent d’eux que des directives sous forme de Sms.

Toutes choses qui lui font exiger illico presto la tenue d’un congrès pour valider sa candidature ou pour le remplacer par quelqu’un d’autre si celle-ci n’est pas recevable.

La Jds réaffirme son soutien à Barth. La Jeunesse pour la démocratie et le socialisme (Jds) en bouclier de Barthélemy Dias convoqué le 20 octobre dans le cadre du meurtre de Ndiaga Diouf en 2012. L’annonce a été faite samedi à Mbacké, dans le cadre du lancement de la pétition de ladite structure pour le retrait des ministres socialistes du Gouvernement  et du Parti socialiste (Ps) de Bennoo bokk yaakaar (Bby).

Selon le coordonnateur, Babacar Diop, “la justice est instrumentalisée pour liquider un adversaire politique”. Au total, les animateurs de la Jds disent être avec Barthélemy Dias et ils se mobiliseront comme un seul homme à ses côtés.