Karim Wade le candidat du PDS en 2019…Il fait peur au pouvoir

Karim Wade n’aura pas d’obstacle juridique pour se présenter à la prochaine présidentielle, car la Crei ne l’a pas dit explicitement et le pouvoir a accepté le principe.Mais selon certines sources, loe conseil constitutionnel risque d’invalider sa candidature au moment venu car son casier judiciaire qui comporte les mentions de sa condamnation le dépossède de ses droits…Il faut dire que le pouvoir craint vraiment Karim Wade…Figurez-vous que lors de sa remise en liberté le 24 juin à l’aube, la police était en alerte maximale évitant tout rassemblement aux alentours de la prison de Rebeuss. Selon nos sources, les réseaux sociaux et le service des SMS ont été suspendus. Karim Wade s’est directement rendu chez Madické Niang, dans le quartier des Almadies, où l’attendait une délégation de Touba conduite par Serigne Moustapha Mbacké, le fils aîné du Khalife général. Au nom de ce dernier, il l’a béni et lui a «ouvert la route». Sans même passer au domicile familial du Point E, Karim Wade a été conduit à l’Aéroport international Léopold Sédar Senghor pour s’engouffrer aussitôt, avec Madické Niang, dans un jet privé stationné au niveau du pavillon présidentiel. L’appareil a été mis à disposition par l’émir du Qatar. A l’intérieur attendait d’ailleurs le fameux Ali ben Fetais Al Marri»