Karim peut bénéficier d’une grâce ou d’une liberté conditionnelle…Il a déjà fait la moitié de sa peine

Après la libération de Bibo Bourgi, Samba Diassé et de Mamadou Pouye, la mise en liberté de Karim Wade parait logique pour beaucoup de sénégalais qui observent avec attention l’effervescence dans l’arène politique.

“Karim Wade peut bénéficier d’une grâce présidentielle ou d’une libération conditionnelle, puisqu’il a purgé la moitié de sa peine à savoir. Il passé 3 ans et un mois en prison”, explique Me Ndiaye, pour qui, en se référant à la loi, dira que “tout citoyen condamné, ayant accompli la moitié de sa peine est en droit de demander sa libération conditionnelle”. Or, ajoute l’avocat, à la date d’aujourd’hui Karim Wade qui est un prisonnier, est dans cette possibilité.

Bibo Bourgi, Samba Diassé et de Mamadou Pouye, tous en prison après avoir été reconnus coupables par la Crei, en complicité avec Karim Wade dans la traque des biens mal acquis, sont depuis hier, mardi 31 mai, libres. Et pour Me Leyti Ndiaye, avocat de Bibo Bourgi, il est logique que le fils de l’ancien Président soit le suivant. ” Après la mise en liberté de ses coaccusés, il est logique que Karim soit libéré lui aussi”, martèle-t-il.