Karim libéré mais coupable et doit toujours payer 138 milliards

Le fils de l’ex-président sénégalais et ancien ministre du régime libéral, Karim Wade, est sorti de prison jeudi soir à 01h30 du matin, à la faveur d’une grâce présidentielle comme indiqué dans par le «décret n° 2016-880 du 24 juin 2016».

Dès l’annonce de la nouvelle confirmée vers 02 heures du matin pa un communiqué du de la présidence de la République, les partisans de Karim Wade, surnommé dans le défunt régime de son père, «ministre du Ciel et de la Terre», se sont rassemblés devant son domicile au Point E, à Dakar, l’attendant en vain.

Reconnu coupable d’enrichissement illicite en mars 2015, tout comme ses complices, Mamadou Pouye, Alioune Diassé et Bibo Bourgi (récemment libérés sous conditions), Karim Wade a été condamné à six ans de prison et à une amende de plus de 138 milliards f cfa.

Avec sa sortie de prison par grâce présidentielle, il n’est pas blanchi et le processus de recouvrement de l’amende se poursuit.

«Il convient de préciser que cette mesure dispense seulement les condamnés de subir la peine d’emprisonnement restant à courir. Les sanctions financières contenues dans la décision de justice du 23 mars 2015 et la procédure de recouvrement déjà engagée demeurent», précise le communiqué de la Présidence de la République.

1 Comment

  1. Cessez de tympan Isère Les les Sénégalais en les faisant croire que le Sénégal va récupérer des milliards d’amende sur Karim. Il faut expliquer comment ces sommes vont être récupérées. C’est un processus qui vient de débuter et qui va aboutir au respect par le Sénégal de toutes les injonctions du Groupe de travail des nations unies.

Les commentaires sont fermés.