‘’Karim est sorti de prison sans signer la grâce’’

‘’Si j’ai décidé de libérer de Karim c’est pour des raisons humanitaires’’, dixit Macky Sall. Que nenni ! Il n’en est rien. Cette confidence nous a été faite par une  source libérale, sous le couvert de l’anonymat, qui nous a joints, pour démentir cette allégation du président de la république. En réalité, le chef de l’Etat a subi une forte pression internationale pour libérer Wade fils, nous confesse-t-il.  Autrement dit, l’apériste en chef a cédé à la pression
du Groupe de travail des Nations-Unies, d’après notre interlocuteur. Toujours est-il que, poursuit notre source,  la pression onusienne a fait reculer le pouvoir dont Macky himself. ‘’Le Sénégal étant membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies était dans l’obligation, aujourd’hui, de donner suite à l’avis du Groupe de travail sur la détention arbitraire sous peine de sanctions », nous-a-t-il confié.  Autre fait troublant et inquiétant de la libération de Karim Wade : ‘’Ce dernier est sorti de Rebeuss sans signer au préalable la lettre de grâce présidentielle’’, nous informe-t-on.  L’ancien ministre d’État, condamné à six ans de prison ferme, aurait craché sur la grâce présidentielle. Une reconnaissance de la grâce signifierait pour lui, qu’il est coupable de tout ce dont on l’accuse. ‘’Ce serait un aveu de culpabilité’’, commente-t-il.